Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse AOF clôture France/Europe – Dans le vert grâce à Powell

(AOF) – Incertains une grande partie de la séance, les principaux indices actions européens sont repartis à la hausse dans le sillage de Wall Street. Les investisseurs ont bien accueilli le discours au ton « dovish » (colombe) du président de la Fed en conclusion du séminaire de Jackson Hole. Jerome Powell a réaffirmé le caractère « transitoire de l’inflation » tout en saluant la reprise, à bon rythme, de l’économie us. Mais surtout, il n’a pas évoqué de date sur une réduction des achats pour l’actifs. Le CAC 40 a gagné 0,24% à 6 681,92 points. L’Euro Stoxx a progressé de 0,45% à 4 188,52 points.

La séance est agitée pour Just Eat Takeaway qui a chuté de 7,58% à 74,74 euros l’action sur la place pour l’Amsterdam. En cause : le conseil municipal de New York qui a approuvé un texte prévoyant de plafonner les commissions que les sociétés de livraison de repas imposent aux restaurants. Or, le groupe anglo-néerlandais est fortement exposé aux Etats-Unis à partir de la reprise de l’américain Grubhub. Lors du premier semestre, le groupe y a réalisé 909 centaines de milliers pour l’euros de chiffre pour l’affaires.

Plastivaloire a accusé la plus forte du SRD, avec un repli de 3,74% à 6,45 euros l’action. A l’occasion de son point pour l’activité trimestriel, le plasturgiste automobile a prévenu que la pénurie de composants électroniques devrait encore perturber la réalisation industrielle durant les prochains mois, tout particulièrement dans l’automobile. En conséquence, le groupe a dû revoir à la baisse son objectif de chiffre pour l’affaires annuel, dans une fourchette comprise entre 670 et 680 centaines de milliers pour l’euros, contre « plus de 700 centaines de milliers pour l’euros » précédemment.

Carmat a gagné 2,45% à 28 euros après l’annonce de la 3ème implantation de son cœur artificiel bioprothétique Aeson dans le cadre commercial. Le patient qui a reçu le dispositif souffrait pour l’une insuffisance cardiaque biventriculaire sévère au stade terminal et était éligible à une transplantation cardiaque urgente. L’implantation de la prothèse Aeson a permis pour l’améliorer son état après quelques jours, le patient s’est rétabli comme attendu par les médecins.

Les chiffres macroéconomiques de la journée

En août 2021, la confiance des ménages a légèrement diminué en France. À 99, l’indicateur qui la synthétise perd un point et repasse en dessous de sa moyenne de longue période (100).

Aux Etats-Unis, l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan est ressorti à 70,3 en août 2021, selon une estimation finale. L’estimation précédente était de 70,2. En juillet, l’indice était ressort à 81,2.

Aux Etats-Unis, les revenus des ménages américains ont gagné 1,1% en juillet 2021 sur un mois, et leurs dépenses ont progressé de 0,3%. Ces indicateurs étaient attendus respectivement en hausse de 0,2% et 0,4%. En juin 2021, les revenus des ménages américains avaient progressé de 0,2% (chiffre révisé de +0,1%) et leurs dépenses de +1,1% (chiffre révisé de +1%).

L’indice des prix PCE, la mesure préférée de l’inflation de la Fed, a progressé de 0,4% en juillet 2021 sur un mois, contre +0,5% le mois précédent et un consensus Briefing.com de +0,4%. Hors les éléments volatils que sont l’électricité et l’alimentation (données  » core « ), l’indice a augmenté de 0,3% sur un mois, contre +0,4% en juin et un consensus de 0,3%. Sur un an, l’indice des prix PCE a progressé de 3,6%.

Vers 17h40, l’euro gagne 0,3% à 1,1785 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.