CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

Analyse AOF clôture France/Europe – Le CAC 40 affiche sa plus haut clôture de 2021

(AOF) – Les marchés européens ont débuté le mois pour l’août sur une note favorable. Outre qu’il s’agisse de la 1ère séance du mois durant laquelle de l’argent frais vient se mettre, les Bourses ont continué pour l’être soutenues par les bons résultats pour l’entreprises. En Europe, HSBC a dépassé les attentes et à Paris, Axa a fait de même. Sur le plan économique, le ralentissement du domaine manufacturier en Europe est qualifié en juillet, mais l’activité reste solide. Les taux longs étaient encore sous pression. Le CAC 40 a terminé en hausse de 0,95% à 6 675,90 pts et l’EuroStoxx50, 0,75% à 4 119,92 pts.

HSBC a présenté des résultats meilleurs que anticipé au seconde trimestre à la faveur de reprises de provisions inattendues et a avancé pour l’un an, à 2021, l’atteinte de sa fourchette pour l’objectifs de taux de distribution. A la Bourse de Londres, l’action HSBC a fini pratiquement à 397,4 pence, pénalisé par le repli des taux longs. Au seconde trimestre, le bénéfice imposable du groupe est passé en un an de 1,089 milliard de dollars à 5,06 milliards de dollars (4,2 milliards pour l’euros).

Axa a fini en tête du CAC 40 lundi, progressant de 4,23% à 22,805 euros, à la faveur pour l’une publication semestrielle très solide. L’assureur a en effet réalisé un bénéfice net de 3,996 milliards pour l’euros sur les 6 premiers mois de l’année 2021, soit un quasi triplement sur un an (+102% en publié, +191% à change constant). Le résultat opérationnel (hors covid) a lui doublé à 3,6 milliards, et bat le consensus de 11%. Le chiffre pour l’affaires a quant à lui progressé de 7% à change constant, à 53,865 milliards pour l’euros, soit 2,6% au-dessus du consensus des analystes fourni par Jefferies.

Les chiffres macroéconomiques de la journée

Les données PMI mettent de nouveau en évidence une forte amélioration de la conjoncture du domaine manufacturier français, a mentionné le bureau pour l’études IHS Markit. L’indice des directeurs pour l’achat pour ce domaine est en effet ressorti à 58 en juillet contre 59 en juin. Le consensus était de 58,1.

La croissance du domaine manufacturier de la zone euro est restée soutenue malgré une légère perte de vitesse en juillet, a mentionné le bureau pour l’études IHS Markit. L’indice PMI terminal pour l’industrie manufacturière de la zone euro s’est replié à 62,8 en juillet contre 63,4 en juin. L’estimation Flash était de 62,6.

L’indice des directeurs pour l’achats (PMI) dans le domaine manufacturier compilé par l’Institut de Gestion des Approvisionnements (ISM) est ressorti à 59,5 au mois de juillet, contre un consensus de 60,9. Il était de 60,6 en juin.

Les dépenses de construction au Etats-Unis ont progressé de 0,1% au mois de juin par rapport à mai. Les analystes attendaient pour leur part une hausse de 0,4%, après un repli de 0,2% (révisé de -0,3%) le mois derniers.

Aux Etats-Unis, l’indice des directeurs pour l’achats (PMI) dans le domaine manufacturier compilé par l’IHS Markit est ressorti en version définitive à 63,4 au mois de juillet. La 1ère estimation était de 63,1, après un chiffre de 62,1 en juin.

Vers 17h40, l’euro gagne 0,09% à 1,1879 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.