Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse AOF clôture France/Europe – Le CAC 40 connait une fin de semaine difficile

(AOF) – Les marchés actions européens ont reculé dans le sillage de Wall Street, qui s’est violemment retourné à la baisse en seconde partie de séance hier et baisse de nouveau aujourd’hui. 4 hausses de taux de la Fed sont dorénavant attendues en 2022, dont une dès mars. Or, ce resserrement de la politique monétaire de la Fed intervient tandis que l’économie étasunienne donne des signes d’essoufflement. L’indice CAC 40 a terminé en repli de 1,75% à 7 068,59 points, portant ses pertes à 1% à partir de lundi. L’EuroStoxx50 a cédé 1,79% à 4 222,44 points.

En Europe, Siemens Energy a dégringolé de 16,63% à la bourse de Francfort, à 19,125 euros par action, et se classe dernier du Dax. Le groupe paye les frais de l’abaissement de ses prévisions pour son exercice décalé 2022 suite aux problèmes approvisionnement de sa filiale Gamesa. Le géant allemand des énergies table ainsi dorénavant sur un repli organique de ses revenus de 2% à 3%, contre une précédente estimation de -1% à -3%. La marge pour l’EBITA ajustée (avant éléments particuliers) est elle aussi revue à la baisse et devrait être comprise entre 2% et 4% (contre 3% à 5% précédemment).

A Paris, Stellantis a achevé parmi les plus fortes baisses du CAC 40, avec un repli de 3,59 % à 18,11 euros l’action, tandis que Dongfeng Motor s’est de nouveau allégé. Le groupe chinois a cédé 40 centaines de milliers pour l’actions du constructeur franco-italo-américain, soit 1,28 % du capital, pour 732 centaines de milliers pour l’euros. L’opération est réalisée au prix de 18,30 euros par action, laissant apparaître une décote de 2,6% par rapport lors de clôture de jeudi de Stellantis (18,784 euros).

GL Events a fini parmi les plus fortes hausses du SRD vendredi, avec une hausse de 5,56% à 17,84 euros par action. Hier soir, le spécialiste de l’évènementiel a publié un chiffre pour l’affaires 2021 meilleur qu’attendu, en croissance 54,6% à 741,2 centaines de milliers pour l’euros. Midcap Partners, qui anticipait pour sa part 722 centaines de milliers, a spécialement estimé ces données au vu du contexte. A lui tout seul, le 4ème trimestre a représenté plus de 40% de l’activité, soit 303,4 centaines de milliers pour l’euros, pour une multiplication par 2,7.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

Aux Etats-Unis, l’indice des indicateurs avancés a progressé en décembre de 0,8%. Les économistes tablaient aussi sur une hausse de 0,8% après +0,7% en novembre (chiffre révisé de +1,1%).

Vers 17h45, l’euro gagne 0,30% à 1,1347 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.