Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse AOF clôture France/Europe – Le CAC 40 en légère hausse malgré Apple et Amazon

(AOF) – Les marchés actions européens ont fini en ordre dispersé, les résultats décevants d’Apple et d’Amazon jetant une ombre sur celle ci séance d’octobre. Cette séance a aussi été marquée par l’accélération de l’inflation en Europe en octobre. Si les données économiques étaient contrastées, les résultats des entreprises continuent de surprendre favorablement : TF1, Safran, BNP Paribas… Dans le rouge bordeaux à l’ouverture, le CAC 40 a au final gagné 0,38% à 6 830,34 points, portant ses gains à compter de le début du mois à 3,54%. L’EuroStoxx50 a affiché pour sa part un gain de 0,31% à 4 247,09 points.

C’était le grand jour pour Volvo Cars qui a bondi de 23% à 65,20 couronnes suédoises à l’occasion de son entrée en Bourse. Le constructeur automobile, détenu par le groupe chinois Geely, se développe ainsi bien au-dessus de son prix pour l’introduction qui avait été fixé en bas de fourchette à 53 couronnes par action (environ 5,3 euros). Cela représentait une capitalisation de 158 milliards de couronnes (environ 16 milliards pour l’euros). A l’occasion de cette IPO, Volvo Cars lève un produit brut pour l’environ 20 milliards de couronnes suédoises (2 milliards pour l’euros).

EssilorLuxottica a gagné 3,49% à 178,90 euros pour signer l’une des plus fortes hausses du CAC 40. Le géant franco-italien de l’optique a dévoilé un chiffre pour l’affaires trimestriel supérieur aux attentes et relevé ses prévisions annuelles. Par rapport à 2019, il vise maintenant une croissance des ventes comprise entre 5% et 9%, contre +5% auparavant. Le consensus table sur +8,5%. La société prévoit par ailleurs une amélioration de sa marge opérationnelle pouvant aller jusqu’à 100 points de base. Elle escomptait jusque-là une marge en progression. Les analystes tablent sur une marge stable à 16,2%.

Aspect France-KLM s’est élevé de 3,12% à 4,07 euros sur la place de Paris, dans le sillage de résultats en parfaite amélioration lors du 3ème trimestre 2021. Le transporteur aérien franco-néerlandais a ainsi réduit à sa perte parfaite à 192 centaines de milliers pour l’euros, contre -1,66 milliard pour l’euros lors du 3ème trimestre 2020 et un consensus de -376 centaines de milliers pour l’euros. Surtout, le groupe est parvenu à dégager un résultat pour l’exploitation positif de 132 centaines de milliers pour l’euros et une marge pour l’exploitation de 2,9 % (+ 44,3 points sur un an). Le consensus escomptait une perte pour l’exploitation de 278 centaines de milliers pour l’euros.

Les chiffres macroéconomiques de la journée

Sur un an, selon l’estimation transitoire réalisée en fin de mois, les prix à la consommation augmenteraient de 2,6 % en octobre 2021, après +2,2 % le mois précédent, a mentionné l’Insee. Cette hausse de l’inflation résulterait pour l’une accélération des prix des services et de la force. Sur un an, l’indice des prix à la consommation harmonisé augmenterait de 3,2 % après +2,7 % en sept.. Le consensus Reuters s’élevait à 3,1%.

Le produit intérieur brut (PIB) a accéléré au 3ème trimestre 2021 à +3% après +1,3 % au trimestre précédent, a annoncé l’Insee. Les économistes anticipaient seulement +2,1%, selon Reuters. Le PIB revient ainsi quasiment à son niveau pour l’avant-crise : il est inférieur de 0,1 % par rapport à son niveau du 4ème trimestre 2019. Cette accélération est alimentée par la consommation des ménages, qui a augmenté de 5% après une progression de 1,3% au seconde trimestre. Elle contribue pour 2,5 points à la croissance du PIB ce trimestre.

Lors du 3ème trimestre 2021, le PIB corrigé des variations saisonnières a augmenté de 2,2% dans la zone euro et de 2,1% dans l’Union européenne, par rapport au trimestre précédent, selon l’estimation rapide préliminaire publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une expansion de 2% du PIB pour la zone euro.

Le taux pour l’inflation annuel de la zone euro est estimé à 4,1% en octobre 2021, contre 3,4% en sept., selon une estimation rapide publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Il est supérieur au consensus Reuters s’élevant à 3,7%.

Le PIB de l’Allemagne a progressé de 1,8% au 3ème trimestre par rapport au précédent, accélérant légèrement par rapport au seconde trimestre, +1,9%, a annoncé Destatis, l’office fédérale de la statistique. Cette hausse est inférieure au consensus Reuters s’élevant à 2,2%. Selon les premiers calculs provisoires, la croissance au 3ème trimestre 2021 est surtout attribuable à la hausse des dépenses de consommation des ménages.

Aux Etats-Unis, les revenus des ménages américains ont reculé de 1% en sept. 2021 sur un mois, et leurs dépenses progressé de 0,6%. Ces indicateurs étaient attendus respectivement en baisse de 0,2% et en hausse de 0,5%. En août 2021, les revenus des ménages américains avaient progressé de 0,2% et leurs dépenses de +1% (chiffre révisé de +0,8%).

L’indice des prix PCE, la mesure préférée de l’inflation de la Fed, a progressé de 0,3% en sept. 2021 sur un mois, contre +0,3% (chiffre révisé de +0,4%) le mois précédent et un consensus Briefing.com de +0,3%. Hors les éléments volatils que sont la force et l’alimentation (données  » core « ), l’indice a augmenté de 0,2% sur un mois, contre +0,3% en août et un consensus de 0,2%.

Aux Etats-Unis, l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan est ressorti à 71,7 en octobre 2021, selon une estimation finale. L’estimation précédente était de 71,4.

L’indice des directeurs pour l’achat de la région de Chicago est ressorti à 68,4 en octobre 2021, un chiffre à confronter avec un consensus Briefing.com de 63,1. En sept., l’indice avait atteint 64,7.

Vers 17h40, l’euro perd 1,08% à 1,1556 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.