POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Analyse AOF clôture France/Europe – L'emploi américain douche l'optimisme des marchés

(AOF) – Les principaux marchés actions européens ont terminé en baisse, pénalisés par un soudain regain pour l’aversion pour le risque. La matinée est calme. Les investisseurs n’ont pas réagi au léger ralentissement de la croissance du domaine privé au mois pour l’août. En revanche, ils ont sanctionné des conceptions pour l’emplois bien inférieures aux attentes aux Etats-Unis le mois dernier, reléguant au deuxième plan la baisse du taux de chômage. Le CAC 40 a cédé 1,08% à 6 689,99 points. Sur la semaine, la Bourse de Paris a gagné 0,17% L’Euro Stoxx 50 a perdu 0,74% à 4 196,68 points (+ 0,26% sur la semaine).

Les différends entre le groupe pharmaceutique, AstraZeneca, et l’Union européenne appartiennent maintenant au passé. Les deux parties ont conclu aujourd’hui un accord qui garantira la livraison des doses restantes du vaccin contre le Covid-19 aux États membres, conformément aux matière de l’accord pour l’achat anticipé conclu le 27 août 2020 avec le groupe pharmaceutique. L’accord mettra aussi fin au litige en cours devant le tribunal de Bruxelles. En Bourse, l’action AstraZeneca n’a rarement réagi à l’enterrement de la hache de guerre avec l’Union européenne, elle a même perdu plus pour l’1% à 8 513,5 pence.

En hausse de 5,62% à 11,65 euros, Technip Energies a signé la plus forte progression du SBF 120. Sa maison mère, TechnipFMC a annoncé la cession de 9,9% du capital du groupe parapétrolier français à la holding néerlandaise Hal Investments pour 196 centaines de milliers pour l’euros, soit 11,15 euros par action (contre un dernier cours de 11,03 euros). A l’issue de l’opération, TechnipFMC ne détiendra plus que 12,3% de Technip Energies. Les investisseurs semblent apprécier le profil de l’acheteur, une société pour l’investissement qui investit dans une optique de moyen/long terme.

En hausse en début de séance, SMCP a perdu plus de 3% à 5,13 euros. Les comptes du groupe de mode sont retournés dans le vert au premier semestre grâce tout particulièrement à une grande discipline sur les coûts et les dépenses. Sur la période de six mois close fin juin, le propriétaire des marques Sandro, Maje et Claudie Pierlot a réalisé un résultat net – part du groupe de 0,6 million pour l’euros, contre une perte de 88,5 centaines de milliers au premier semestre 2020. L’Ebit ajusté a atteint 25,2 centaines de milliers contre une perte de 29,7 centaines de milliers un an plus tôt. L’Ebitda ajusté a bondi de 81,9% à 100,3 centaines de milliers.

Les chiffres macroéconomiques de la journée

L’indice PMI composite pour l’IHS Markit du mois pour l’août pour la France est ressorti à 55,9, conformément à l’estimation flash après 56,6 en juillet. Dans les services, l’indice s’est tenu à 56,3, contre une estimation flash de 56,4 après 56,8 en juillet.

L’indice PMI composite pour l’IHS Markit du mois pour l’août pour la zone euro est ressorti à 59 contre une estimation flash de 59,5 après 60,2 en juillet. Dans les services, l’indice s’est tenu à 59 contre une estimation flash de 59,7 après 59,8 en juillet.

L’indice PMI composite pour l’IHS Markit du mois pour l’août pour l’Allemagne est ressorti à 60 contre une estimation flash de 60,6 après 62,4 en juillet. Dans les services, l’indice s’est tenu à 60,8, contre une estimation flash de 61,5 après 61,8 en juillet.

En juillet 2021, les ventes au détail ont reculé de 2,3% dans la zone euro après avoir grimpé de 1,8% en juin (chiffre révisé de +1,5%). Les économistes tablaient sur une hausse de 0,1%. Sur un an, elles augmentent de 3,1% après +5,4% en juin (chiffre révisé de +5%). Le consensus visait +4,8%.

Les Etats-Unis ont créé 235 000 empois en août après 1,053 million en juillet, chiffre révisé de 943 000. Les économistes anticipaient en moyenne 750 000 conceptions. Le taux de chômage est passé de 5,4% à 5,2%, comme attendu.

La croissance du domaine des services a ralenti en août, a qualifié IHS Markit. L’indice des directeurs pour l’achat est ressorti à 55,1, en ligne avec sa 1ère estimation (55,2), et inférieur à son niveau de juillet : 59,9.

Aux Etats-Unis, l’ISM des services est ressorti en août à 61,7 après avoir atteint 64,1 en juillet, son précédemment niveau historique. Les économistes tablaient sur 61,5.

Vers 17h30, l’euro gagne 0,06% à 1,1883 dollar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.