CAC40 : encore en repli de -0,4% pour ces '3 sorcières'

Analyse AOF clôture France/Europe – Les bourses se ressaisissent pour la dernière séance hebdomadaire

(AOF) – Les marchés financiers ont rebondi vendredi, malgré la poursuite de la guerre en Ukraine, réduisant ainsi leurs pertes hebdomadaires. Les investisseurs se sont temporairement détournés du conflit, malgré la poursuite de l’offensive russe dans l’Est du pays, pour se focaliser sur la politique monétaire de la Fed. Après les “minutes” mercredi soir, des hauts responsables de la banque centrale ont déclaré hier qu’il était nécessaire que celle-là adopte une démarche “mesurée”. A la clôture, le CAC 40 a gagné 1,34% à 6 548,22 points et l’Euro Stoxx 50, 1,33% à 3 852,51 points.

L’action Banco BPM a bondi de 9,8% à 3,03 euros à la continuité de l’entrée inattendue de Crédit Agricole à son capital. A Paris, le titre de la banque française est resté quasi-stable (-0,02% à 9,89 euros), sous-performant ses concurrentes françaises. A la continuité pour l’achats sur le marché et pour l’une opération avec un établissement financier de premier rang, Crédit Agricole S.A.a acquis une participation de 9,18% dans le capital de la banque italienne. Cette opération renforcerait sa présence en Italie, qui est déjà son seconde marché domestique.

C’est au final fait. Stellantis (+1,73% à 13,77 euros) a vendu sa participation restante de 25% qu’il détenait dans Gefco au groupe CMA CGM. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. « La vente de cet actif, non stratégique, marque l’phase finale de notre plan de sortie, initié il y a dix ans, du domaine du transport et de la logistique », a déclaré Carlos Tavares, CEO de Stellantis, « Stellantis s’appuiera maintenant sur une chaîne pour l’approvisionnement mondiale et infaillible avec plusieurs fournisseurs de logistique, parmi lesquels Gefco continue à jouer une responsabilité significatif ».

Vivendi a achevé en hausse de 0,26% à 11,67 euros par action, porté par un environnement très favorable pour les actions. Le groupe de Vincent Bolloré a toutefois largement sous-performé le CAC 40 (+1,34%) après que Prisa a déclaré vendredi auprès de la CNMV, le régulateur espagnol des marchés financiers, que le français avait retiré sa demande pour l’autorisation pour acquérir 29,9% de son capital. Vivendi avait acquis 7,6% du groupe de presse espagnol, propriétaire pour l’El Pais, en janvier 2021, avant de porter sa participation à 9,9% quelques jours après.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

Aux Etats-Unis, les stocks des grossistes ont augmenté de 2,5% en février 2022, après avoir progressé de 1,2% en janvier 2022.

Vers 17h45, l’euro cède 0,08% à 1,0872 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.