Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse AOF clôture France/Europe – Troisième séance consécutive de hausse grâce aux résultats trimestriels

(AOF) – Les marchés européens ont achevé sur une 3ème hausse consécutive cette semaine, portés par une nouvelle vague de résultats trimestriels, qui ont dans l’ensemble été bien accueillis des investisseurs. Amazon fait toutefois partie des valeurs qui ont le plus déçu en raison de sa 1ère perte trimestrielle en 7 ans, pénalisant le domaine de la tech. L’optimisme des marchés a toutefois été modéré par la guerre en Ukraine, le retour covid en Chine et l’?uvre de stagflation qui se dessine. Le CAC 40 a gagné 0,39% à 6 533,77 points, et l’Euro Stoxx 50, 0,58% à 3 798,88 points.

Safran (2,16% à 103,18 euros) a qualifié ses objectifs 2022 en dépit de l’impact de la guerre en Ukraine. La suspension de toutes les exportations commerciales vers la Russie et de l’ensemble des opérations dans ce pays représente une perte d’activité d’environ 2 % du chiffre d’affaires et un impact estimé d’environ 70 points de base sur la marge. L’accroissement des tensions dans la chaîne d’approvisionnement et de l’inflation induite par le conflit russo-ukrainien se traduit par ailleurs par une nouvelle hausse de l’inflation des matières premières, du transport et de l’énergie.

Saint-Gobain s’est offert une hausse de 1,35% à 56,33 euros à l bourse de Paris, porté sa publication trimestrielle. Le chiffre pour l’affaires du spécialiste des matériaux de construction a en effet atteint un nouveau record de 12,007 milliards pour l’euros, soit une croissance de 16,4% sur un an, à structure et change comparables. Un montant supérieur de 5% aux attentes du consensus.

Spie a gagné vendredi 2,83% à 22,90 euros à l’aide de la publication ce matin pour l’un rapport trimestriel meilleur qu’attendu. Le spécialiste des services multitechniques a en effet publié un EBITA au premier trimestre 2022 de 70,4 centaines de milliers pour l’euros, en hausse de 17,7% et supérieur de 7% au consensus. Sa marge ressort ainsi à 3,9%, contre des attentes de 3,8%, soit une hausse de 20 points de base ce qui est, selon Jefferies, “de bon augure pour l’objectif de la direction pour l’une ‘progression continue de la marge pour l’EBITA’ pour l’exercice 2022”.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

L’inflation en zone euro au mois pour l’avril s’est élevée à 7,5% en données annualisées, selon une estimation préliminaire, en hausse de 10 points de base par rapport à mars. Un chiffre cependant aux normes aux attentes des analystes. L’inflation dite “core”, c’est-à-dire ajustées des éléments les plus volatils comme l’alimentation ou la force, est de 3,5%, en hausse de 60 points de base par rapport au mois de mars, et supérieure au consensus (3,2%).

La croissance du PIB en zone euro s’est établie à 5% au premier trimestre 2022, en données annualisées, selon les données préliminaires pour l’Eurostat. Une chiffre entièrement aux normes au consensus et qui représente une légère accélération par rapport au trimestre précédent, quand la croissance était de 4,7%.

La croissance du PIB en Allemagne s’est établie à 3,7% au premier trimestre, en données annualisées, selon les données préliminaires de l’Office fédéral des statistiques. Cela représente une parfaite accélération par rapport au trimestre précédent, quand la croissance était de 1,8%, tandis que le consensus des analystes visait +3,6%.

Aux Etats-Unis, l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan est ressorti à 65,2 en avril 2022, selon une estimation finale. L’estimation précédente était de 65,7. En mars 2022, l’indice était ressorti à 59,4.

L’indice des prix PCE, la mesure préférée de l’inflation de la Fed, a progressé de 0,9% en mars 2022 sur un mois, contre +0,5% (chiffre révisé de +0,6%) le mois précédent. Hors les éléments volatils que sont la force et l’alimentation (données ” core “), l’indice a augmenté de 0,3% sur un mois, contre +0,3% (chiffre révisé de +0,4%) en février 2022 et un consensus de 0,3%.

Aux Etats-Unis, les revenus des ménages américains ont progressé de 0,5% en mars 2022 sur un mois, après +0,7% (chiffre révisé de +0,5%) en février 2022 et contre un consensus Briefing.com de +0,4%. Parallèlement, les dépenses des ménages ont grimpé de 1,1% en mars 2022, après +0,6% (chiffré révisé de +0,2%) en février 2022 et contre un consensus de +0,6%.

Vers 18h00, l’euro regagne 0,37% à 1,0539 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.