Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse AOF clôture France/Europe – Un début de semaine terne pour les Bourses européennes

(AOF) – Les Bourses européennes ont débuté la semaine de façon grîsatre, dans un contexte marqué par la parfaite hausse des taux longs et la poursuite de la guerre en Ukraine. L’Union européenne, qui étudie de nouvelles sanctions à l’encontre de Moscou, a d’ores et déjà convenu d’augmenter la livraison d’armes à l’Ukraine. La position attentiste des investisseurs est aussi motivée par la proximité de la période des publications du premier trimestre. Au son de la cloche, le CAC 40 a grappillé 0,12% à 6 555,81 points mais l’EuroStoxx 50 a cédé 0,68% à 3 832,02 points.


Nokian Tyres

a chuté de plus de 15% à 11,44 euros par action en Bourse, tandis que les nouvelles sanctions décidées par l’Union européenne (UE) à l’encontre de la Russie auront un impact important sur l’activité du fabricant finlandais de pneumatiques. Les sanctions interdisent l’importation de pneus de la Russie vers l’UE, interdisent l’exportation de certaines matières premières de l’UE vers la Russie, et limitent le transport à compter de et vers la Russie.

Plus forte hausse du CAC 40,

Société Générale

a grimpé de 4,96% à 22,95 euros à la faveur de la vente de ses activités en Russie à Interros Capital. Cette cession plombera ses comptes au niveau pour l’environ 3,1 milliards pour l’euros, dont 2 milliards liés à la dépréciation de la valeur parfaite comptable des activités cédées et un élément exceptionnel non-cash de 1,1 milliard pour l’euros sans impact sur le ratio de capital du groupe. Ce dernier correspond  » à la reprise normative en compte de charge de la réserve de conversion « .

Bonne nouvelle pour

Airbus

(+1,01% à 104,44 euros). Le loueur BOC Aviation a signé une commande ferme portant sur 80 avions de la sphère A320neo. Elle se compose de 50 A321neo, 20 A320neo et 10 A321XLR. Le deal avoisine les 10 milliards de dollars, selon les derniers prix catalogue disponibles. Les appareils seront livrés entre 2027 et 2029.  » Nous sommes fiers de poursuivre notre relation de longue date avec Airbus, avec qui nous sommes collaborateurs à compter de plus de 26 ans « , a déclaré Robert Martin, le directeur général de BOC Aviation.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

Aucun indicateur n’était attendu.

Vers 17h45,

l’euro

grappille 0,08% à 1,0887 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.