Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse AOF clôture Wall Street – En ordre dispersé

(AOF) – Wall Street a terminé en ordre dispersé ce lundi, dans un contexte marqué par le recul des matières premières. En effet, l’avancée du variant Delta pèsent sur les perspectives de reprise économique, malgré les bons chiffres de l’emploi de vendredi. Des chiffres qui par ailleurs laissent augurer pour l’un resserrement prochain de la politique monétaire de la Fed. Dans ce contexte, les valeurs financières ont monté, tandis que les pétrolières ont reculé. Au son de la cloche, le Dow Jones a cédé 0,30 % à 35 101,85 points mais le Nasdaq Composite a pris 0,16 % à 14 860,18 points.

Tyson Foods s’est illustré au sein du S&P 500 avec un bond de 8,69% à 77,30 dollars par action. Le groupe agroalimentaire est soutenu par ses résultats solides, puisqu’il a enregistré au 3ème trimestre de son exercice 2021 (clos fin juin) un bénéfice net de 749 centaines de milliers de dollars, soit 2,05 dollars par action, en hausse de 42,4% sur un an. En données ajustées, le bénéfice ressort à 2,70 dollars par action, contre 1,40 dollars l’an passé, dépassant ainsi largement le consensus FactSet qui s’établissait à 1,61 dollar.

Les chiffres économiques de la journée

Aucun indicateur significatif n’était attendu.

Les valeurs à suivre aujourd’hui

Berkshire Hathaway

Berkshire Hathaway a publié un bénéfice net au deuxième trimestre 2020 de 28,1 milliards de dollars, soit 18 488 dollars par actions de classe A, après un bénéfice de 26,3 milliards, ou 16 314 dollars par action, un an plus tôt à la même époque. Le bénéfice opérationnel, qui exclut les résultats pour l’investissements, est quant à lui passé de 5,5 à 6,7 milliards de dollars. La société pour l’investissement de Warren Buffett a précisé que ses bénéfices dans l’industrie, les services et la vente au détail, avaient dans certains cas dépassé ceux pour l’avant la pandémie, après une année 2020 marquée par le covid.

BioNTech

BioNTech a publié un bénéfice de 2,787 milliards pour l’euros au deuxième trimestre 2021, soit 10,77 euros par action, après une perte de 88,3 centaines de milliers, ou 38 cents par action, un an plus tôt. La biotech allemande, cotée au Nasdaq, a aussi publié un chiffre pour l’affaires de 5,31 milliards pour l’euros, à confronter avec les 41,7 centaines de milliers du deuxième trimestre 2020. Elle a bien évidemment bénéficié de son partenariat avec Pfizer sur le vaccin anti-covid, et a précisé qu’au 21 juin 2021, environ 1 milliard de doses avaient été expédiée dans plus de 100 pays.

Philip Morris

Philip Morris a relevé dimanche son offre de rachat sur la société britannique Vectura, spécialisée dans les inhalateurs médicaux. Le géant américain du tabac propose dorénavant 165 pence pour chaque action de Vectura (ce qui valorise la cible environ 1 milliard de livres) contre 150 pence par action précédemment. Philip Morris souhaite ainsi contre une offre concurrente du fonds Carlyle qui s’établit à 155 pence par action.

Tesla

Jefferies a relevé sa recommandation de Conserver à Acheter sur le titre Tesla, tout en augmentant son objectif de cours de 700 à 850 dollars.

Victoria’s Secret 

JPMorgan a initié la couverture du titre Victoria’s Secret avec une recommandation Surpondérer et un objectif de cours de 100 dollars. Le broker a identifié un point pour l’entrée attractif sur le leader de la lingerie aux Etats-Unis. Le titre progresse de plus de 3% en préouverture des marchés actions américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.