Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse AOF clôture Wall Street – Wall Street clôture dans le rouge

(AOF) – Wall Street a terminé dans le rougeâtre à l’image de l’évolution des Bourses européennes. La propagation du variant Delta et son impact sur la reprise en cours continuent de susciter l’inquiétude. Surtout, les investisseurs commencent à prendre au sérieux l’?uvre pour l’un resserrement monétaire plus rapide que anticipé des banques centrales. Ces derniers jours, plusieurs voix à l’intérieur de la Fed et de la BCE militaient pour un “tapering”. Dans ce cadre, la réunion de travail de la BCE est très demandée. Au son de la cloche, le Dow Jones a cédé 0,2% à 35 031,07 points et le Nasdaq -0,57% à 15 286,64 points.

General Mills a gagné 4,56% à 59,38 dollars, soutenu par des prévisions plus encourageantes. Le géant américain de l’agroalimentaire, propriétaire tout particulièrement des marques Häagen-Dazs, Géant Vert ou aussi Old El Paso s’attend maintenant à ce que ses ventes nettes organiques et son bénéfice ajusté pour l’exercice 2022, débuté le 1er juin dernier, se situent dans le haut de la fourchette de ses prévisions antérieures, dans un contexte pour l’évolution de l’environnement opérationnel et après l’acquisition du portefeuille de friandises pour animaux de compagnie de Tyson Foods.

Les chiffres économiques de la journée

Le Bouqin Beige de la Fed est publié à 20h.

Les valeurs à suivre aujourd’hui

Coinbase

La plate-forme pour l’échange de cryptomonnaies, Coinbase, a mentionné que la SEC la poursuivrait si son projet de prêts de cryptomonnaies avec intérêts voyait le jour. Elle est surpris de la menace de la SEC, qui n’aurait pas fourni pour l’explication. Le résultat net de tout cela est que la plate-forme ne lancera pas Lend avant au minimum octobre.

General Mills

À l’occasion de sa participation à la Barclays Global Consumer Staples Conference 2021, General Mills a revu ses objectifs pour l’exercice 2022, débuté au 1er juin 2021. Après une bonne tendance au premier trimestre, le groupe agroalimentaire anticipe un repli organique des ventes nettes dans la fourchette basse de son estimation originale de 1% à 3%. De plus, Le bénéfice pour l’exploitation ajusté est attendu en baisse dans une fourchette basse de 2% à 4%, et le BPA ajusté devrait demeurer stable ou reculer jusqu’à 2%. A spécifier que ces estimations ne tiennent pas compte de la cession de Yoplait.

JPMorgan

JPMorgan a conclu un accord visant à prendre une participation de 75% dans la division de paiement de Volkswagen. Les matière financiers de la transaction n’ont pas été dévoilés. JPMorgan prévoit de déployer une technologie qui permettra aux automobilistes de régler automatiquement leurs achats de carburant ou leurs frais de péages. La division Volkswagen Payments est lancée en 2017 et opère dans 32 pays. La finalisation de la transaction est prévue pendant le premier semestre 2022.

PayPal

PayPal a annoncé l’acquisition de Paidy, un site web de paiement et un fournisseur de solutions pour l’achat immédiat et de paiement différé au Japon, pour un montant de 300 milliards de yens, soit environ 2,7 milliards de dollars, en général en espèces. Cette acquisition permettra à PayPal pour l’étendre ses capacités, sa distribution et sa pertinence sur le marché des paiements nationaux au Japon, 3ème marché mondial du commerce électronique, en complément de son activité de commerce électronique transfrontalier dans le pays.

Philip Morris

A l’occasion de la Barclays Global Consumer Staples Conference 2021, Philip Morris a réitéré son objectif de bénéfice par action de 5,76 à 5,86 dollars pour l’exercice en cours, mais vise maintenant le haut de cette fourchette. En données ajustées, le BPA est attendu entre 5,97 et 6,07 dollars, pour un consensus FactSet de 6,10 dollars. Ces prévisions supposent des ventes de cigarettes électroniques IQOS perturbées par la pénurie de semi-conducteurs en cours.

Tesla

Bonne nouvelle pour Tesla. Le constructeur a écoulé 44 264 véhicules fabriqués en Chine en août 2021, selon les chiffres publiés par l’Association chinoise des voitures de tourisme (CPCA). Il s’agit pour l’un record pour la firme pour l’Elon Musk. Ce chiffre est en progression de 34 % par rapport au mois de juillet. Une performance encore plus impressionnante que Tesla a dû composer avec la pénurie de semi-conducteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *