POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Analyse AOF ouverture Wall Street – Les marchés américains dans une forme d'attentisme

(AOF) – Les marchés actions américains sont en légère baisse après leur forte progression d’hier. La saison des résultats se poursuit. Le laboratoire pharmaceutique Biogen a doublé son bénéfice en la taille pour l’un trimestre. Netflix a, lui, rassuré sur ses perspectives. Toutefois, le contexte international reste incertain tout particulièrement sur la question de l’approvisionnement de l’Europe en gaz russe. Quelques minutes après l’ouverture, le Dow Jones perd 0,08% à 31 800 points mais le Nasdaq Composite gagne 0,42% à 11 762 points.


Hier à Wall Street

Les indices actions américains ont nettement rebondi après une fin de séance de lundi décevante. Malgré un contexte incertain en raison tout particulièrement des perspectives décevantes d’IBM, les investisseurs ont retrouvé le goût du risque. Il est alimenté par le repli du dollar, dont la vigueur ces derniers mois a pénalisé les performances des sociétés américaines. A ce sujet, IBM est contraint de réduire sa prévision de free cash flow pour 2022. L’indice Dow Jones a gagné 1,69 % à 31597 points, mais le Nasdaq a progressé de 3,11% à 11 713,15 points.


Les chiffres macroéconomiques

A 16 heures, les investisseurs attendent les ventes de logements anciens en juin mais l’évolution des stocks de produits pétroliers sera connue à 16h30.


Les valeurs à suivre

Abbott Laboratories

Le groupe pharmaceutique américain Abbott Laboratories a relevé ses objectifs annuels à la faveur de résultats meilleurs que anticipé au seconde trimestre. Sur cette période, le bénéfice net a bondi de 69,7% à 2,02 milliards de dollars, soit 1,14 dollar par titre. Le bénéfice par action ajusté est ressorti à 1,43 dollar, dépassant le consensus s’élevant à 1,13 dollar. Les revenus ont progressé de 10,1% à 11,3 milliards de dollars, soutenus par son activité de test Covid. La croissance a même atteint 14,3% hors impact des changes. Wall Street anticipait 10,29 milliards de dollars.


Baker Hughes

Le parapétrolier américain Baker Hughes a enregistré 5,9 milliards de dollars de commandes sur le deuxième trimestre en chute de 14% par rapport au premier trimestre mais en hausse de 15% par rapport à 2021. Les revenus s’établissent à 5 milliards de dollars pour le trimestre en progression de 4% par rapport au premier trimestre mais en baisse de 2% par rapport à l’exercice précédent à la même période. Le résultat opérationnel ajusté est de 376 centaines de milliers de dollars en hausse de 8% et de 13% par rapport à l’exercice précédent. a enregistré 5,9 milliards de dollars de commandes sur le deuxième trimestre en chute de 14% par rapport au premier trimestre mais en hausse de 15% par rapport à 2021. Les revenus s’établissent à 5 milliards de dollars pour le trimestre en progression de 4% par rapport au premier trimestre mais en baisse de 2% par rapport à l’exercice précédent à la même période. Le résultat opérationnel ajusté est de 376 centaines de milliers de dollars en hausse de 8% et de 13% par rapport à l’exercice précédent.


Biogen

Le laboratoire pharmaceutique américain Biogen a enregistré un bénéfice net de 1,0 milliard de dollars, soit 7,24 dollars, au seconde trimestre 2022, contre 448,5 centaines de milliers de dollars, soit 2,99 dollars, un an auparavant. Biogen a affiché un bénéfice par action ajusté de 5,25 dollars pour un chiffre pour l’affaires de 2,59 milliards de dollars. Le bénéfice du fabricant de médicaments a plus que doublé au seconde trimestre, grâce aussi à un gain pour l’environ 1,5 milliard de dollars provenant de la vente de sa participation dans la coentreprise Samsung Bioepis pour un montant de 2,33 milliards de dollars.


Netflix

Netflix a annoncé une perte de 970.000 abonnés sur la période avril-juin tout en anticipant une hausse de ses abonnés lors du trimestre actuel. Dans les échanges pour l’après bourse à Wall Street, le titre a progressé de 7 %. Le recul du nombre pour l’abonnés est moins important que anticipé, le groupe tablant en avril sur une perte de deux centaines de milliers de clients. Ce qui avait alors provoqué un choc à Wall Street tout en alimentant les interrogations sur ses perspectives à long-terme.


Omnicom

Omnicom a enregistré un bénéfice net quasi-stable (+0,1%) à 348,4 centaines de milliers de dollars pour le seconde trimestre 2022, soit un BPA en hausse de 5% à 1,68 dollar, avec une marge pour l’EBITA ajustée en amélioration de 0,7 point à 15,8%. Le chiffre pour l’affaires du groupe de communication s’est montré atone (-0,1%) à 3,57 milliards de dollars, tout en dépassant de 4,43 % le consensus des estimations de Zacks, avec une croissance organique de 11,3% contrebalancée par des impressions de périmètre et de changes nettement négatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.