CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – La parenthèse haussière semble déjà refermée

(AOF) – Après leur meilleure séance à partir de le début de l’année hier, les indices américains devraient rouvrir en repli jeudi, dans un contexte forcément marqué par la guerre en Ukraine. Les pourparlers qui se sont déroulés en Turquie entre les ministres des Affaires étrangères russe et ukrainien n’ont pas permis pour l’avancer sur un cessez-le-feu. Qui plus est, l’inflation a continué pour l’accélérer aux Etats-Unis en février, tandis que les matières premières continuent de flamber, accentuant la pression sur la Fed. En pré-ouverture, le Dow Jones et le Nasdaq abandonnent respectivement 1% et 1,2%.


Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont rebondi. Au delà d’un rebond technique, les investisseurs ont semblé réaliser un pari qu’une issue diplomatique était envisageable en Ukraine. A l’occasion d’une interview à Bloomberg, un près du président ukrainien s’est affirmé prêt à un tel scénario et évoqué la neutralité de son pays. Pour autant, les combats continuent sur le terrain et l’armée russe pilonnent forcément les villes du pays. A contrario, le pétrole et les métaux précieux ont subi des dégagements. Le Dow Jones a gagné 2% à 33 286,25 points et le Nasdaq Composite, 3,59% à 13 255,55 points.


Les chiffres macroéconomiques

Il y a eu 227 000 nouveaux demandeurs pour l’emploi aux Etats-Unis lors de la semaine du 5 mars 2022. C’est plus que les 217 000 attendus par les économistes et des 216 000 (chiffre révisé) enregistrés la semaine précédente.

Le taux pour l’inflation aux Etats-Unis s’est élevé à 7,9% au mois de février en rythme annuel, entièrement aux normes au consensus. Il était de 7,5% en janvier. L’inflation « core », c’est-à-dire ajustée des éléments les plus volatils (énergies, alimentation…) et qui sert de référence à la Fed, s’est établie à 6,4%, après 6% en janvier, là aussi aux normes aux attentes.


Les valeurs à suivre

Amazon

Amazon a annoncé la division par 20 de son nominal tandis que l’action a terminé à 2 785,58 dollars. Si cette opération ne modifie en rien la valorisation du groupe, elle facilitera les achats du titre par les petits porteurs, ce qui est favorable pour la valeur. Le cybermarchand a aussi dévoilé un programme de rachats pour l’actions de 10 milliards de dollars.


Caterpillar

Caterpillar a annoncé la suspension de ses opérations en Russie dans le cadre des sanctions à l’encontre du pays après l’invasion de l’Ukraine. « Les opérations en Russie sont devenues devenu compliquées, y compris les perturbations de la chaîne pour l’approvisionnement et les sanctions, et nous suspendons les opérations dans nos usines de fabrication russes », a déclaré le fabricant pour l’engins de chantier. Il a aussi annoncé le versement de plus pour l’un centaines de milliers de dollars en soutien aux victimes de la guerre via sa fondation.


Tesla

Tesla relève ses prix. Ces augmentations de tarifs vont de 1 000 à près de 1 500 dollars pour plusieurs exemplaires de ses Model Y et Model 3 produits en Chine et aux Etats-Unis, a signalé Reuters. En préouverture de Wall Street, ce jeudi, le titre recule de 1,5%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.