Une semaine de Bourse  Semaine morose

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Les bons chiffres de l'emploi et du chômage devrait soutenir les marchés

(AOF) – Les indices américains devraient ouvrir dans le vert vendredi, après le meilleur rapport mensuel sur l’emploi. En effet, le domaine non-agricole a créé beaucoup plus de postes qu’attendu au mois de juillet (943 000 contre des estimations à 870 000), et le taux de chômage a reculé de 0,5 point à 5,4%. Des chiffres qui signalent la bonne santé de l’économie étasunienne, mais qui devront se identifier à l’futur, la Fed attendant un redressement durable avant pour l’envisager un resserrement de sa politique monétaire. En pré-ouverture, le Dow Jones et le Nasdaq gagnent 0,78% chacun.

 Hier à Wall Street

Les marchés américains ont eux aussi fini en vert, dans le sillage de l’Europe, le S&P 500 et le Nasdaq inscrivant même de nouveaux records en clôture. Une nouvelle fois, les résultats pour l’entreprises globalement satisfaisants ont soutenu les indices. Mais la véritable échéance de la semaine sera vendredi, avec le rapport officiel de l’emploi pour le mois de juillet. Jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé mais sont restées en ligne avec les attentes. Ainsi, le S&P 500 a progressé de 060% à 4 429,10 points, et le Nasdaq a gagné 0,78% à 14 895,12 points.

Les chiffres macroéconomiques

Le domaine non-agricole a créé 943 000 emplois au mois de juillet, tandis que 870 000 étaient attendues. Il y en avait eu 938 000 (révisé de 850 000) en juin. Le taux de chômage s’élève à 5,4%, soit au-dessous des 5,7% anticipés par les analystes, après 5,9% au mois précédent.

Les stocks de grossiste du mois de juin seront identifiés à 16h00.

Les valeurs à suivre

AIG

AIG  cents par action, après une perte de 7,936 milliards, ou 9,15 dollars par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice est de 1,52 dollar par action (+136%), dépassant ainsi le consensus Zacks qui anticipait 1,19 dollar. Les primes brutes émises ont grimpé de 12% à 9,503 milliards de dollars en compagnie d’assurances générale, et les rimes et commissions en Vie et retraite ont progressé de 3% à 2,417 milliards.

Beyond Meat 

Beyond Meat a publié une perte de 19,65 centaines de milliers de dollars au deuxième trimestre 2021, soit 31 cents par action, après une perte de 10,2 centaines de milliers pour l’euros, ou 16 cents par action, un an plus tôt. Le consensus FactSet anticipait une perte de 23 cents par action. Le chiffre pour l’affaires a quant à lui progressé de 32% à 149,4 centaines de milliers de dollars, contre 141 centaines de milliers attendus. Le groupe agroalimentaire, spécialiste des substituts de viande, s’inquiète du retour insuffisant des consommateurs dans les lieux de restauration face à l’avancée du variant Delta.

Expedia

Expedia a publié une perte au deuxième trimestre 2021 de 301 centaines de milliers de dollars, soit 2,02 dollars par action, après une perte de 753 centaines de milliers, ou 5,34 dollars par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, la perte s’élève à 1,13 dollar par action, bien au-dessus de celle de 60 cents anticipée par le consensus FactSet. Le chiffre pour l’affaires du site de réservation de voyages a en revanche bondi de 273% en un an à 2,15 milliards de dollars, mais il demeure cependant 30% inférieur à celui de 2019. Le consensus visait des revenus de 1,99 milliard.

GoPro

GoPro devrait nettement progresser à Wall Street à la faveur de bons résultats. Le spécialiste des caméras pour l’actions a généré au 4ème trimestre un bénéfice net en hausse de 133,3% à 16,95 centaines de milliers de dollars, soit 10 cents par action. Corrigé des éléments exceptionnels, il est ressorti à 12 cents, soit 8 cents de mieux que le consensus. Le chiffre pour l’affaires a bondi de 86% à 250 centaines de milliers de dollars tandis que Wall Street visait 232,31 centaines de milliers de dollars. Le nombre pour l’abonnés a flambé de 211% à 1,16 million.

Goodyear

Le fabricant de pneus Goodyear a réalisé au deuxième trimestre 2021 un bénéfice de 67 centaines de milliers de dollars, soit 27 cents par action, après avoir enregistré une perte de 696 centaines de milliers, ou 2,97 dollar par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’élève à 32 cents, soit deux fois plus que ce qu’attendait le consensus FactSet. Les ventes ont quant à elle bondi de 85,6% pour atteindre 3,98 milliards de dollars (dont +98,9% à 2,26 milliards aux Amériques et +82% à 1,23 milliard en Europe), contre un consensus de 3,74 milliards.

Virgin Galactic

Virgin Galactic Holdings Inc. a déclaré qu’elle vendait des places sur ses vols de tourisme spatial à partir de 450 000 dollars, et a fait état pour l’une “montée en flèche de l’but des consommateurs” après son premier vol suborbital. La société a précisé que son “marché pour l’astronautes privés” comportera trois offres, 450 000 dollars étant l’option la moins chère pour un seul siège.

Zynga 

L’éditeur de games vidéo Zynga devrait chuter à Wall Street à la continuité pour l’une publication décevante. Au seconde trimestre, le bénéfice net est ressorti à 28 centaines de milliers de dollars, soit l’équivalent de 2 cents par action, contre une perte de 150 centaines de milliers de dollars représentant 16 cents par action, un an plus tôt. Le chiffre pour l’affaires ajusté (booking) a bondi de 37% à 712 centaines de milliers de dollars et il était attendu à 713 centaines de milliers de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *