Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Net rebond en vue, l'inflation rassure !

(AOF) – Wall Street est attendu en parfaite hausse. Le soulagement l’emporte après les chiffres de l’inflation de juillet. Elle a reculé plus que anticipé le mois dernier sur un an. Et l’inflation « core », soit hors énergie et alimentation, s’est stabilisée à 5,9% tandis que les économistes craignaient une accélération. Le rendement du 10 ans US, en hausse avant la publication, perd 3,5 points de base à 2,734%. Cette bonne nouvelle relance la spéculation sur un ralentissement de la normalisation de la politique monétaire de la Fed. Vers 15h, les futures sur S&P500 gagnent 1,72% et ceux sur Nasdaq, 2,35%.


Hier à Wall Street

Wall Street a terminé dans le de couleur rouge. La prudence a dominé à la veille de la publication de l’inflation de juillet. Les investisseurs espèrent un ralentissement qui permettrait à la Fed de marquer une pause dans son cycle de ressèment monétaire et d’éviter sans doute la récession. Par ailleurs, les résultats d’entreprises sont contrastés. A cet égard, les résultats décevants de Micron et Take Two ont pesé sur le compartiment des valeurs technologiques, tout comme a pesé la remontée des taux. Le Dow Jones a cédé 0,18% à 32 774,41 points et le Nasdaq, 1,19% à 12 493,93 points.


Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, l’inflation est ressortie stable en juillet sur un mois. Les économistes tablaient sur +0,2% après +1,3% en juin. Sur un an, elle s’établit à 8,5% contre un consensus de 8,7% et après 9,1% en juin. L’inflation « core » soit hors énergie et alimentation, a atteint 0,3%. Les économistes visaient +0,5% après +0,7% en juin. Sur un an, cette inflation « core » se monte à 5,9% contre un consensus de 6,1% après 5,9% en juin.

Les stocks des grossistes en juin sont attendus à 16h et l’évolution des stocks de produits pétroliers à 16h30.


Les valeurs à suivre

Alibaba

Alibaba est attendu en baisse à l’ouverture de Wall Street. SoftBank a réduit sa participation dans le géant de l’e-commerce chinois de 23,7% à 14,6%. Cette cession contribue à l’enregistrement par la banque japonaise pour l’une plus-value de 4 600 milliards de yens (34,27 milliards pour l’euros).


Coinbase

Coinbase, la plate-forme pour l’échange de cryptomonnaies a dévoilé une perte parfaite trimestrielle plus lourde qu’attendu, de l’ordre de 1,1 milliard de dollars, contre un bénéfice de 1,61 milliard de dollars un an plus tôt. Le titre perdait 6,1% dans les transactions hors séance. Coinbase, qui s’est récemment séparée de 1100 collaborateurs (18% de ses effectifs), a vu son nombre pour l’utilisateurs mensuels actifs tomber à 9 centaines de milliers sur le trimestre, contre 9,2 centaines de milliers sur les trois mois derniers.


Roblox

Roblox, groupe de petits jeux vidéos en ligne, a dévoilé des résultats trimestriels inférieurs aux attentes. La firme californienne a enregistré des réservations nettes de 639,9 centaines de milliers de dollars au seconde trimestre, contre 665,5 centaines de milliers un an plus tôt, et 644,4 attendus par les analystes. Sur une base ajustée, Roblox a essuyé une perte de 30 cents par action, contre 25 cents par titre il y a un an et 21 cents de consensus.


Tesla

Elon Musk a cédé pour 6,9 milliards de dollars pour l’actions de Tesla. Dans un tweet, l’homme pour l’affaires a justifié cette vente par la nécessité pour l’avoir des fonds s’il perdait sa bataille judiciaire contre Twitter. Il évite ainsi, en cas de défaite, de devoir vendre ses actions en urgence et au mauvais moment.

Wendy’s

Wendy’s a dégagé un bénéfice net de 48,2 centaines de milliers de dollars au titre du seconde trimestre 2022, en baisse de 26,7 %. Son BPA ressort à 0,24 cent, meilleur que les estimations (0,22 cent). La chaîne de restauration rapide, qui perdrait 4 % avant bourse, a par ailleurs enregistré une progression de 9% de son chiffre pour l’affaires à 537,8 centaines de milliers pour l’euros. Un montant en-deçà des attentes parce que les analystes tablaient sur 541,3 centaines de milliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.