Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Ouverture en ordre dispersé en vue

(AOF) – Les indices américains sont attendus en ordre dispersé à l’ouverture de vendredi. Hier, les valeurs technologiques et le S&P 500 avaient réussi à conserver la tête hors de l’eau au mieux du désordre mondial, ce qui ne fut pas le cas du Dow Jones. En l’absence de catalyseur (pas de statistique, peu de résultats pour l’entreprises), ils seront de nouveaux laissés avec leurs craintes du début de semaine: variant Delta, croissance économique, “tapering”, Afghanistan, réformes en Chine… Ainsi, en pré-ouverture, le Dow Jones et le S&P reculent de 0,18% et 0,12% respectivement, le Nasdaq gagne 0,11%.

Hier à Wall Street

Tandis que la majorité des places boursières de la planète ont rencontré un jeudi perturbé, Wall Street a su tirer son épingle du jeu. Les minutes de la Fed n’auront au final pas déstabilisé les investisseurs américains très longtemps, la perspective pour l’un “tapering” à court terme étant sans doute largement anticipée. Encore plus que, et c’existe un motif de satisfaction, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont de nouveau reculé, prouvant que l’économie continue de se redresser. Ainsi, si le Dow Jones a plié, le S&P 500 a gagné 0,13% à 4 405,80 points, et le Nasdas, 0,11% à 14 541,8 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aucune publication n’est demandée aujourd’hui.

Les valeurs à suivre

Adobe

Adobe est parvenu à un accord définitif visant à acquérir Frame.io, une plate-forme pour l’édition vidéo collaborative comptant plus pour l’un million pour l’utilisateurs, pour environ 1,3 milliard de dollars en cash. La start-up, qui est créée en 2015, était soutenue par Insight Partners et Accel. La finalisation de l’opération est prévue lors du 4ème fiscal 2021 pour l’Abode.

Deere & Co

A l’occasion de la publication de solides résultats trimestriels, Deere & Co a relevé ses objectifs annuels. Le fabricant de matériel agricole vise dorénavant un bénéfice net compris entre 5,7 et 5,9 milliards de dollars, contre une précédente fourchette comprise entre 5,3 et 5,7 milliards de dollars. Cela permet au titre du groupe de progresser pour l’environ 1% en pré-ouverture des marchés actions américains ce vendredi.

Foot Locker

Foot Locker a publié un bénéfice net au deuxième trimestre 2021 de 430 centaines de milliers de dollars, soit 4,09 dollars par action, contre 45 centaines de milliers de dollars, soit 43 cents par action, un an plus tôt. Le BPA ajusté est lui de 2,21 dollars, soit plus de deux fois plus élevé le consensus FactSet (1,01 dollar). Le chiffre pour l’affaires a progressé de 9,5% à 2,275 milliards de dollars, tandis que le consensus visait 2,098 milliards. En comparable, les ventes ont augmenté de 6,9 %, tandis que le consensus FactSet prévoyait une baisse de 0,2 %.

Johnson & Johnson

Johnson & Johnson a annoncé jeudi soir qu’Alex Gorsky, actuellement président du conseil pour l’administration et directeur général, occupera le poste de président exécutif du groupe et que le rôle de directeur général sera confié à Joaquin Duato, actuellement vice-président du comité exécutif de la société, à compter du 3 janvier 2022. Après la transition du rôle de CEO, M. Duato sera aussi nommé membre du conseil pour l’administration de l’société.

Moderna

La Food and Drug Administration, la FDA, va réexaminer les données sur le vaccin anti-covid de Moderna, selon le Washington Post. Selon l’autorité sanitaire nord-américaine, celui-ci peut entraîner une augmentation plus conséquente qu’estimée du risque cardiaque chez les hommes jeunes, affirme le quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *