POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Petite hausse en vue pour démarrer une semaine qui s'annonce calme

(AOF) – L’ouverture des marchés américains s’annonce sur une tendance légèrement haussière pour démarrer une semaine qui devrait demeurer calme. En attendant le lancement de la période des résultats trimestriels, à partir du 13 avril, les investisseurs n’auront pas grand chose à ce mettre sous la dent cette semaine, mis à part les « minutes » de la dernière réunion de travail de la Fed. L’actualité reste marqué par le conflit en Ukraine, où aujourd’hui de voix s’élèvent contre des crimes de guerre de la part de la Russie. En pré-ouverture, le Dow Jones grappille 0,07% et le Nasdaq gagne 0,32%.


Hier à Wall Street

Wall Street a rebondi vendredi. Le contexte est resté marqué par la guerre en Ukraine et l’absence d’avancées concrètes dans les négociations. Vendredi midi, le Kremlin a d’ailleurs averti que l’attaque menée par l’armée ukrainienne sur un dépôt de pétrole russe allait peser sur les pourparlers. Arôme statistiques, les conceptions d’emplois et l’ISM manufacturier sont ressorties sous les attentes. Le Dow Jones a progressé de 0,4% à 34 818,27 points. Sur la semaine, il a reculé de 0,1%. Le Nasdaq a terminé en hausse de 0,29% à 14 261,5 points. Sur la semaine, il a gagné 0,7%.


Les chiffres macroéconomiques

Les commandes à l’industrie seront publiées à 16h.


Les valeurs à suivre

Exxon Mobil

Exxon Mobil prépare la suspension de sa participation au projet de gaz offshore Sakhalin, au très large de la Sibérie, en Russie en raison de la guerre. La compagnie pétrolière pense que cette suspension peut la conduire à enregistrer une dépréciation pour l’actifs de 4 milliards de dollars.


JPMorgan

« Nous ne sommes pas inquiets de notre exposition directe à la Russie, bien que nous puissions perdre environ 1 milliard de dollars au fil du temps », a déclaré Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan dans sa lettre annuelle aux actionnaires. « Mais nous surveillons activement l’impact des sanctions en cours et la réponse de la Russie » a-t-il poursuivi, avant de préciser être « préoccupé aussi par leurs sensations secondaires et collatéraux sur tant pour l’entreprises et de pays ».


KKR

KKR est sur le point pour l’envoyer une lettre à Telecom Italia (TIM) lui demandant de fournir les comptes de l’société, chose que demande le fonds à partir de le mois de novembre, sous peine de ne pas déposer pour l’offre formelle de rachat. Selon Bloomberg, qui a divulguer l’information citant des sources anonymes proches du dossier, les conditions de marché ont changé, en raison en général de l’invasion de l’Ukraine et de la Russie mais aussi de la dégradation de la note de crédit de TIM, rendant une due diligence d’autant plus urgente.


Starbucks

Starbucks a suspendu son programme de rachat pour l’actions, avec effet immédiat, tandis que le fondateur de la société, Howard Schultz revient dans l’société en tant que directeur général. « Cette décision nous permettra pour l’investir davantage dans nos employés et nos magasins – la seule façon de réaliser de la valeur à long terme pour toutes les parties prenantes », a déclaré Howard Schultz dans un communiqué.


Tesla

Tesla a dévoilé ce week-end ses chiffres de livraisons du premier trimestre 2022. La firme pour l’Elon Musk a livré 310 048 véhicules sur la période, soit une hausse de 68% par rapport au premier trimestre 2021. Une performance supérieure aux attentes du consensus Refinitiv (308 836). De surcroît, il s’agit pour l’un nouveau record malgré un contexte marqué par la pénurie de semi-conducteurs et la résurgence du Covid en Chine.


Twitter

Elon Musk détient une participation de 9,2% du capital de Twitter, selon un document déposé auprès de la SEC. Dans ce document annoncé 13G, il est précisé que le fondateur de Tesla possède 73 486 938 actions du réseau social. En avant Bourse, l’action Twitter est demandée en hausse de 25%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.