Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Rebond en vue, le pétrole se reprend aussi

(AOF) – Les marchés américains sont attendus en légère hausse, la tension géopolitique sino-américaine s’apaisant après le départ de Nancy Pelosi de Taïwan. Plusieurs sociétés, dont PayPal, ont dévoilé en outre des résultats meilleurs que anticipé. Le pétrole gagne environ 2% tandis que l’Opep+ n’augmentera que légèrement sa production (100 000 barils par jour) en sept.. Les indices des directeurs pour l’achat pour le domaine des services et Composite en juillet seront identifiés à 15h45. A quelques minutes des premiers échanges, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite sont attendus en repli de 0,64%


Hier à Wall Street

Les marchés américains ont fini en repli en raison des tensions diplomatiques sino-américaines provoquées par la visite de Nancy Pelosi à Taïwan. Des commentaires de plusieurs membres de la Fed ont aussi contribué à la baisse des indices, signalant tout particulièrement qu’elle en avait loin pour l’avoir fini avec la lutte contre l’inflation. En conséquence, le rendement du taux à 10 ans a flambé de 18 points de base à 2,75%, un mouvement pour l’une ampleur rarement vue. Le Dow Jones a terminé en repli de 1,23% à 32 396,17 points mais le Nasdaq Composite a cédé 0,16% à 12 348,76 points.


Les chiffres macroéconomiques

Les indices des directeurs pour l’achat pour le domaine des services et Composite en juillet seront identifiés pour les Etats-Unis à 15h45.


Les valeurs à suivre

AMD

AMD a dévoilé des perspectives décevantes. Au seconde trimestre, le concurrent pour l’Intel a vu son bénéfice net chuter de 37% à 447 centaines de milliers de dollars, représentant 27 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’est élevé à 1,05 dollar, en ligne avec les attentes. Dans le même temps, le chiffre pour l’affaires du fabricant de semi-conducteurs a bondi de 70% à 6,55 milliards de dollars tandis que Wall Street ciblait 6,53 milliards de dollars.


Electronic Arts

Electronic Arts a présenté des prévisions plus faibles que anticipé. Au premier trimestre, clos fin juin, le concurrent pour l’Ubisoft a généré un bénéfice net de 311 centaines de milliers de dollars, soit 1,11 dollar par action, contre un profit de 204 centaines de milliers de dollars, représentant 71 cents par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action est ressorti à 47 cents, soit 19 cents de moins que le consensus.


General Motors

General Motors Co. (GM) a annoncé la conclusion pour l’un important accord pour l’approvisionnement pluriannuel avec la société Livent dans le cadre duquel celle ci fournira à GM de l’hydroxyde de lithium de qualité batterie fabriqué en général à partir de lithium extrait dans les installations de Livent en Amérique du Sud.

Moderna

Le fabricant de vaccins Moderna a publié ce jour ses résultats pour le seconde trimestre 2022. Son bénéfice net s’est tenu à 2,19 milliards de dollars contre 2,78 milliards il y a un an à la même période, soit un bénéfice dilué par action de 5,24 dollars, contre 6,46 dollars au seconde trimestre 2021. C’est une performance supérieure au consensus attendu à 4,58 dollars. Ses revenus totaux se sont inscrit en recul à 4,74 milliards de dollars contre 4,35 milliards de dollars l’an passé, mais au-delà des prévisions des analystes qui tablaient surtout sur 4,1 milliards de dollars.


Paypal

Le spécialiste du paiement en ligne Paypal a relevé ses prévisions annuelles de profits. Sur l’ensemble de 2022, il vise un bénéfice par action ajusté situé entre 3,87 dollars et 3,97 dollars contre de 3,81 dollars à 3,93 dollars auparavant. En revanche, la croissance des revenus à taux de change constants est demandée dans le bas de la fourchette précédente de 11% à 13%. Le volume des paiements est, lui, forcément attendu en hausse de 16% à taux de change constants.


Starbucks

Starbucks a annoncé des résultats meilleurs que anticipé au titre du 3ème trimestre 2022, compensant la réduction de son activité en Chine par des bonnes performances sur le marché domestique américain. Reste que la chaîne de cafés a gagné moins pour l’argent sur ce trimestre que sur la même période en 2021, avec un bénéfice net de 913 centaines de milliers de dollars, contre 1,15 milliard. Rapporté par action, il s’établit à 84 cents, mieux que les 76 cents attendus par les analystes, mais moins bien que les 99 cents de l’an passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.