Paris : léger repli avant les statistiques et résultats US

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Rebond en vue, mais sans conviction

(AOF) – Les marchés actions américains sont attendus en hausse à l’ouverture. Un rebond soutenu par des rachats à bon compte eu égard à la chute pour l’hier. Pour autant, la période est incertaine. Quels impacts auront la persistance de l’inflation et le durcissement drastique de la politique monétaire de la Fed sur les entreprises et les ménages américains ? Ni l’un ni l’autre n’en sortiront indemnes. La question est : dans quel état ? Au chapitre des valeurs, Adobe a dévoilé des objectifs décevants. Vers 15h, les futures sur S&P 500 et Nasdaq 100 gagnent 0,4% à 3 690 points et 0,76% à 11 242,25 points.


Hier à Wall Street

Wall Street a chuté en raison des craintes de récession. Si la Fed n’a pas réservé de surprise mercredi, les investisseurs ont été refroidis par la décision inattendue de la Banque nationale suisse de relever ses taux pour la 1ère fois à partir de 15 ans. Les banquiers centraux semblent être prêts à tout pour lutter contre l’inflation, quitte à provoquer une récession. La crainte des investisseurs à ce sujet est encore plus lancinante que les données économiques américaines ne cessent de décevoir. Le Dow Jones a perdu 2,42% à 29 927,07 points et le Nasdaq 4,08% à 10 642,10 points.


Les chiffres macroéconomiques

La réalisation industrielle et le taux pour l’utilisation des capacités de production en mai seront dévoilés à 15h15.


Les valeurs à suivre

Adobe

L’éditeur de logiciels pour l’édition et de marketing Adobe a dévoilé des objectifs décevants. Il a réalisé au seconde trimestre clos début juin un bénéfice net de 1,18 milliard de dollars, ou 2,49 dollars par action, contre 1,12 milliard de dollars ou 2,32 dollars par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 3,35 dollars, dépassant de 4 cents le consensus.


Revlon

Revlon flambe de plus de 70% en préouverture de Wall Street. Le conglomérat indien Reliance Industries envisagerait de racheter le fabricant de cosmétiques, selon les informations de la chaîne ET Now. Rappelons que Revlon s’est placé sous la protection de la loi étasunienne sur les faillites il y a quelques jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.