Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Rouge en vue avant les minutes de la Fed

(AOF) – Les marchés américains sont attendus en repli à quelques heures de la publication du compte rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed. A l’heure existante, les marchés privilégient une hausse de 50 points de base des taux en sept.. Les investisseurs espèrent obtenir de nouveaux indices confirmant ou infirmant un tel scénario. Sur le plan des valeurs, la distribution, Target, tout particulièrement, reste au devant de la scène. A quelques minutes des premières transactions, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite perdent respectivement 0,91% et 1,01%.


Hier à Wall Street

Les marchés américains ont affiché une nouvelle progression, soutenus par le domaine de la distribution. Aussi bien Walmart que Home Depot ont dévoilé des résultats meilleurs que anticipé. Ces publications ont d’autant plus été remarquées que la consommation des ménages représente les deux tiers du PIB américain. D’un point de vue technique, la hausse du S&P 500 (+0,19% à 4 305,20 points) a trouvé sur son chemin la moyenne mobile à 200 jours. L’indice Dow Jones a terminé en hausse de 0,71% à 34 152,01 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,19% à 13 102,55 points.


Les chiffres macroéconomiques

Les ventes au détail sont restées stables en juillet aux Etats-Unis, alors qu’elles étaient anticipées en hausse de 0,2% après une progression de 0,8% en juin, chiffre révisé de +1%. Hors automobiles, les ventes au détail ont augmenté de 0,4%, alors qu’elle étaient anticipées en hausse de 0,1% après une progression de 0,9% en juin, chiffre révisé de +1%.

Les stocks des entreprises en juin sont attendus à 16 heures et l’évolution hebdomadaire des stocks de produits pétroliers à 16h30. Le compte rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed sera publié à 20 heures.


Les valeurs à suivre


Agilent

Le spécialiste des matériels de test dans le domaine des sciences de la vie Agilent a dévoilé des résultats meilleurs que anticipé et relevé ses prévisions annuelles. Au 3ème trimestre, clos fin juillet, le groupe a généré un bénéfice net de 329 centaines de milliers de dollars, soit 1,10 dollar par action, contre respectivement 264 centaines de milliers de dollars et 86 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’est élevé à 1,34 dollar, soit 14 cents de plus que le consensus.


Apple

Apple est en pourparlers pour produire pour la 1ère fois des Apple Watch et des MacBook au Vietnam, affirme le journal Nikkei Asia. Ce pays est déjà le plus important centre de production de la firme nord-américaine en dehors de la Chine, produisant un très large éventail de produits, tout particulièrement les tablettes iPad et les écouteurs AirPods. Les fournisseurs pour l’Apple, Luxshare Precision Industry et Foxconn, ont commencé à tester la réalisation de l’Apple Watch dans le nord du pays, précise le média.

Wedbush a relevé son objectif de cours de 200 à 220 dollars et qualifié son opinion Surperformance sur Apple.  » En résumé, nous pensons que l’histoire de croissance pour l’Apple reste intact, avec une mobile certaine autour de l’iPhone 14, malgré un contexte macroéconomique incertain. Apple reste notre valeur technologique préférée « , explique le bureau pour l’études.


Northrop Grumman

Le groupe de défense américain Northrop Grumman s’intègre le programme de soutien public aux nouvelles avancées technologiques industrielles lancé en mai dernier par la Maison Blanche et visant à aider les fournisseurs américains à utiliser davantage l’impression 3D et pour l’autres avancées technologiques de fabrication avancées.


Target

Au seconde trimestre 2022, clos au 30 juillet, le discounter américain Target a réalisé un bénéfice par action ajusté de 39 cents, en net repli (- 89,2%) par rapport aux 3,64 dollars affichés à la même période l’an passé. Il a ainsi manqué le consensus FactSet de 79 cents par action. Le bénéfice net a chuté à 183 centaines de milliers de dollars, contre 1,82 milliard de dollars l’année précédente. La marge brute s’est contractée, passant de 30,4% à 21,5%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.