Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Vers une ouverture sans grand changement à Wall Street

(AOF) – Après la belle séance de la veille, Wall Street devrait ouvrir près de l’équilibre ce mardi. Les investisseurs se cherchent une direction dans un contexte forcément marqué par la pandémie de Covid-19 et les interrogations concernant le calendrier et l’ampleur pour l’un éventuel « tapering ». A cet égard, le symposium de Jackson Hole, qui s’ouvre jeudi, est attendu avec impatience. Arôme valeurs, le relèvement pour l’objectif de Best Buy devrait être estimé. Vers 15h, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq Composite grappillent respectivement 0,05% et 0,08%.

Hier à Wall Street

Wall Street a débuté la semaine de belle manière, le Nasdaq décrochant même un nouveau record. Les investisseurs ont profité de rachats à bon compte et laissé de arôme (pour le moment) les inquiétudes sur une possible réduction à venir du soutien monétaire de la Fed et l’impact du variant Delta sur la reprise économique. A cet égard, la croissance dans le domaine privé américain a marqué le coup en août, selon des données préliminaires pour l’IHS Markit. Au son de la cloche, le Dow Jones a pris 0,61% à 35 335,71 points et le Nasdaq Composite a gagné 1,55% à 14 942,65 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les ventes de logements neufs pour juillet seront publiées à 16h.

Les valeurs à suivre

Best Buy

Best Buy a relevé sa prévision annuelle de ventes à périmètre comparable dans le sillage de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au seconde trimestre, le détaillant pour l’électronique grand public a réalisé un bénéfice net de 734 centaines de milliers de dollars, ou 2,9 dollars par action, contre 432 centaines de milliers, ou 1,65 dollar par action un an plus tôt. Le BPA, hors éléments exceptionnels, est ressorti à 2,98 dollars, battant largement le consensus FactSet de 1,89 dollar. Le chiffre pour l’affaires s’est tenu à 11,85 milliards, contre 9,91 milliards un an plus tôt.

Blackstone

Blackstone est en discussions pour la reprise pour l’Interplex Holdings, un fournisseur de services technologiques basé à Singapour. C’est ce qu’a rapporté mardi Reuters sur la base de deux sources proches du dossier. Le média évoque un montant minimum pour l’un milliard de dollars. Il précise que les discussions pourraient encore durer plusieurs semaines, et même ne pas aboutir.

Delta Aspect Lines

Delta Aspect Lines a commandé 30 Airbus A321neo supplémentaires afin de renouveler sa flotte avec des appareils plus efficients. Ces appareils nouvellement commandés s’ajoutent aux 125 appareils de ce genre déjà commandés par la compagnie aérienne nord-américaine, ce qui porte les commandes en cours de Delta à un total de 155 A321neo. Les A321neos de Delta seront équipés de moteurs Pratt & Whitney PW1100G.

Exxon, Chevron et cie

Les valeurs pétrolières sont attendues en hausse à l’ouverture de Wall Street dans le sillage du prix du brut. Ce dernier est soutenu par des signes témoignant du ralentissement de la propagadation du variant Delta en Chine. Par ailleurs, un feu sur une plate-forme pétrolière au Mexique a mis hors service environ un quart de la réalisation de tous les jours de brut de ce pays. Le baril de WTI gagne 1,5% à 66,65 dollars, après avoir bondi de plus de 5% hier, brisant une série de sept jours de pertes.

IFF

International Flavors & Fragrances a signé un accord en vue de céder son unité de Contrôle Microbien au chimiste allemand Lanxess pour une valeur pour l’société pour l’environ 1,3 milliard de dollars. Cette cession s’intègre dans la revue stratégique du groupe américain. Elle améliorera son profil financier et lui permettra de se concentrer sur cœur de métier, la fabrication de parfums pour l’industrie de la parfumerie et des arômes pour l’industrie alimentaire. En 2021, l’activité cédée devrait avoir générée un chiffre pour l’affaires de 440 centaines de milliers de dollars, a précisé le challenger de Givaudan.

Medtronic

Medtronic a relevé le bas de sa fourchette de sa prévision de bénéfice par action ajusté pour l’exercice fiscal 2022 et réitéré sa prévision de croissance de ses ventes de 9% en organique. Le directeur général, Geoff Martha, a déclaré que la société avait constaté “une reprise continue du volume des protocoles, une grande partie de nos activités se situant à un niveau égal ou supérieur à celui pour l’avant la crise”. Le groupe spécialisé dans les équipements technologiques médicaux table maintenant sur un BPA compris entre 5,65 et 5,75 dollars, contre entre 5,6 et 5,75 dollars auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *