POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

Analyse mi-séance AOF France/Europe – En manque de carburant, les Bourses européennes échouent à rebondir

(AOF) – Au lendemain pour l’une séance mouvementée, les Bourses européennes peinent à rebondir. Vers 11h30, le CAC 40 recule ainsi de 0,28% à 6 587,24 points et l’EuroStoxx 50 cède 0,15% à 4 118,68 points. C’est par conséquent vers un important repli hebdomadaire que se dirigent ces indices. Dans un contexte où manquent les catalyseurs haussiers, les investisseurs restent prudents. Ils s’interrogent forcément sur l’impact qu’aura la propagation du variant Delta sur la reprise économique et le calendrier précis du « tapering » de la Fed.

Retournement de situation dans la reprise des supermarchés Morrisons: le 4ème distributeur britannique a en effet annoncé qu’il avait accepté l’offre de la société étasunienne de capital-investissement, CD&R, pour 285 pence par action en cash, ce qui valorise le groupe à environ 7 milliards de livres sterling. De ce fait, Morrisons rejette l’offre de Fortress, cependant acceptée initialement le 6 août après que le montant proposé ait été relevé de 254 pence par action à 270, plus 2 pence de dividende spécial. A la Bourse de Londres, l’action du distributeur grimpe de 4,28% à 291,15 pence.

Engie (+0,38% à 12,21 euros) envisagerait de vendre ses participations dans des idées géothermiques en Indonésie pour un montant de 300 centaines de milliers à 500 centaines de milliers de dollars, a rapporté l’agence Bloomberg, citant des sources anonymes proches du dossier. Le groupe aurait approché des conseillers en vue de cette cession potentielle, mais l’opération peut ne pas être menée à son terme. À compter de 2019, Engie est le prétendant du japonais Sumitomo Corp et de l’indonésien PT Supreme Energy dans une centrale électrique de 85 mégawatts à Muara Laboh, capable pour l’alimenter environ 340 000 foyers durant plus de 30 ans.

AB Science (+7,49% à 13,63 euros) a annoncé la publication pour l’un mécanisme pathogène déclenché par les mastocytes dans la moelle épinière de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) qui peut être ciblé par le masitinib. La publication, pilotée par des chercheurs de l’Institut Pasteur de Montevideo, de l’Université pour l’Alabama à Birmingham (UAB), de l’Oregon State University (OSU) et de l’Institut IMAGINE de Paris, est intitulée ” The pathogenic role of c-Kit+ mast cells in the spinal motor neuron-vascular niche in ALS “.

Les chiffres macroéconomiques de la journée

Les prix à la réalisation en Allemagne ont augmenté de 10,4% en juillet en rythme annuel. Ils étaient attendus en hausse de 9,2%, après +8,5% en juin.

Vers 11h30, l’euro s’effrite de 0,03% à 1,1675 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *