CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

Analyse mi-séance AOF France/Europe – La Russie sème l'effroi sur les marchés

(AOF) – Les actions européennes creusent leurs pertes à la mi-séance. L’aversion pour le risque est à son comble après l’attaque de grande ampleur de l’Ukraine par la Russie. La capitale Kiev essuie des bombes, de nombreux décés sont déjà décomptés et le pays est quasiment encerclé. La communauté internationale crie son indignation mais paraît désemparée. Elle ne manquera pas pour l’annoncer de nouvelles sanctions « très sévères ». En Bourse, les valeurs financières et cycliques, surtout les plus exposées à la Russie, souffrent considérablement. Le CAC 40 plonge de 4,5% à 6 478 pts, l’Euro Stoxx 50, de 4,4%.

C’est la Bérézina sur les marchés actions ce jeudi, suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Si la plus grande partie des actions évoluent dans le de couleur rouge, certaines accusent des replis beaucoup plus significatifs que la moyenne du marché. C’est le cas de Renault (-7,84% à 29,61 euros) et de Société Générale (-10,70% à 27,75 euros), qui figurent dans les tréfonds du CAC 40. Ces groupes pâtissent de leur exposition à la Russie, tandis que de nouvelles sanctions financières devraient sans doute être prises à l’encontre du pays.

A la Bourse de Paris, Thales (+1,76% à 85,72 euros) est la seule valeur dans le vert. Normal, le groupe français vend des systèmes de sécurité et des armes.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage et la seconde estimation de la croissance au 4ème trimestre sont attendues à 14h30.

Les ventes de logements neufs en janvier seront publiées à 16h et l’évolution hebdomadaire des stocks pétroliers, à 16h30.

Vers midi, l’euro cède 1,12% à 1,1179 dollar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.