Une semaine de Bourse  Semaine morose

Analyse mi-séance AOF France/Europe – Les Bourses européennes poursuivent leur marche en avant, le CAC au-dessus des 6 900 points

(AOF) – Dans le sillage des nouveaux records décrochés hier à Wall Street, les Bourses européennes poursuivent leur marche en avant pour celle ci séance de la semaine. Surfant sur cette tendance favorable, le Dax et le Stoxx 600 ont inscrit de nouveaux plus hauts, et le CAC a franchi le seuil symbolique des 6 900 points. La publication de la confiance des consommateurs américains, dans l’après-midi, peut être amenée à faire se transformer la tendance. Vers 11h45, le CAC 40 gagne 0,29% à 6 902,18 points et l’EuroStoxx50 prend 0,22% à 4 232,52 points.

Adidas (+1,99% à 318,20 euros) se distingue sur la place de Francfort, après avoir annoncé hier soir la cession de se filiale Reebok à l’américain Authentic Brands pour un montant pouvant atteindre 2,1 milliards pour l’euros. La transaction, qui devrait être finalisée lors du premier trimestre 2022, sera effectuée en majorité en espèces, le reste devant être constitué de contreparties différées et conditionnelles, précise l’équipementier allemand. Adidas prévoit de partager la moitié du produit en espèces avec ses actionnaires et n’anticipe aucun impact sur ses perspectives financières.

Ipsen accuse de loin la forte baisse du SBF 120, avec une chute de 11,13% à 81,96 euros l’action, après avoir annoncé le retrait de sa demande pour l’approbation aux Etats-Unis pour le palovarotène, un traitement potentiel pour les personnes atteintes de la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP). Cette décision fait suite à des discussions avec les autorités sanitaires américaines (FDA) dans le cadre de la revue de la demande pour l’approbation, initiée en mai dernier. La FDA et Ipsen se sont accordés sur le fait qu’il est nécessaire pour l’effectuer des analyses et une évaluation supplémentaire des données collectées dans le cadre de l’essai MOVE de Période III et du programme FOP pour l’Ipsen.

Le groupe SII (+1,53% à 39,80 euros), spécialiste des métiers de l’ingénieur, a réalisé lors de son premier trimestre 2021-2022 un chiffre pour l’affaires de 187,2 centaines de milliers pour l’euros, en hausse de 26,9%. Toutes les entités géographiques ont contribué à cette performance positive, à la seule exception de l’Allemagne (-17%) qui ne connait pas encore une mobile de reprise. Les activités ont spécialement rebondi en France (+33,6% à 90,2 centaines de milliers pour l’euros) et en Espagne (+46,5%) et la croissance, existante au trimestre précédent, s’est poursuivie ou a pu s’accélérer dans les autres pays.

Les chiffres macroéconomiques de la journée

Au seconde trimestre 2021, le nombre de chômeurs au sens du BIT a atteint 2,4 centaines de milliers de personnes en France (hors Mayotte), en baisse de 16 000 personnes sur le trimestre. Comme au trimestre précédent, le taux de chômage au sens du BIT est quasi stable (-0,1 point), à 8 % de la population active, après une année 2020 marquée par de fortes fluctuations. Il est quasiment identique (-0,1 point) à son niveau de fin 2019, avant la crise sanitaire.

En France, l’inflation s’est établie à 1,2% en juillet en rythme annuel, alors qu’elle était de 1,5% en juin. C’est complètement aux normes au consensus. Le taux harmonisé est, lui, de 1,5%, pour un consensus de 1,6%, après 1,9% le mois précédent.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance des prix à l’importation de juillet (14h30), ainsi que la 1ère estimation de l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan pour le mois pour l’août (16h).

Vers 11h45, l’euro avance de 0,13% à 1,1748 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.