CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

Analyse mi-séance AOF France/Europe – Les marchés restent péniblement dans le vert

(AOF) – Les indices européens parviennent tant bien que mal à se maintenir à flot malgré les inquiétudes sur la propagation du variant Delta. Propagation qui a poussé les Etats-Unis à déconseiller les voyages dans plusieurs pays pour l’Europe, en particulier en France. Du arôme des entreprises, seul Valneva remplit l’actualité de ce mardi à Paris, avec des résultats dans le rouge bordeaux, trainant la biotech à la dernière place du SBF 120. Par ailleurs, l’indice ZEW allemand a très largement déçu. A la mi-séance, le CAC 40 grappille 0,04% à 6 815,71 points et l’Euro Stoxx 50 prend 0,22% à 4 186,34 points.

Dufry cède un petit 0,2% aujourd’hui à Zurich, à 47,47 francs suisses par action. L’exploitant de magasins détaxés dans les aéroports a publié ce matin ses résultats au premier semestre 2021 qui demeurent, sans surprise, forcément très affectés par la pandémie et les restrictions de voyage. Malgré cela, le groupe bâlois a réussi à diminuer ses pertes, celles-ci passant de 903,2 centaines de milliers de francs au premier semestre 2020 à 499,2 centaines de milliers au semestre dernier. Des pertes sensiblement moindres qu’attendu, même s’il n’existe pas de consensus réellement diffusé, examine Invest Securties.

Valneva accuse la plus forte baisse du SBF 120, avec une chute de 9,49% à 11,44 euros l’action, dans le sillage des résultats du premier semestre 2021. La biotech franco-autrichienne a creusé ses pertes, tout particulièrement en raison pour l’importants investissements en R&D. Toutefois, elle a qualifié ses perspectives annuelles (hors programme Covid). De plus, les prises de bénéfices de la journée n’empêchent pas la valeur de forcément afficher un bond de 49% à compter de le début de l’année.

Les chiffres macroéconomiques de la journée

L’indice ZEW allemand, qui mesure la confiance des investisseurs outre-Rhin, est tombé à 40,4 pour le mois pour l’août, soit son plus bas niveau à compter de novembre dernier. Le marché attendait 56,7, après 63,3 en juillet.

Vers midi, l’euro cède 0,09% à 1,1727 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.