Une semaine de Bourse  Semaine morose

Analyse mi-séance AOF France/Europe – Les valeurs bancaires soutiennent le CAC 40

(AOF) – Les marchés européens rebondissent après un début de semaine très compliquée. Les investisseurs réagissent favorablement aux résultats définitifs des enquêtes PMI de sept. témoignant de la résistance de l’économie européenne. Sur le marché obligataire, la tension ne retombe pas, le dix ans américain gagnant encore 1,31 point de base à 1,496%, soit tout près du seuil symbolique de 1,5%. Au chapitre des valeurs, le domaine financier profite de cette hausse des taux longs. Vers midi, le CAC 40 gagne 0,74% à 6 525,32 points mais l’Euro Stoxx 50 grimpe de près pour l’1% à 4 035 points.

SMCP bondit de 5,35% à 7,19 euros, soutenu par une paradoxale bonne nouvelle. European Topsoho, une filiale luxembourgeoise du groupe chinois Ruyi, propriétaire de 53% du capital des marques Sandro, Maje et Claudie Pierlo, a fait défaut sur un emprunt obligataire. Dans le sillage de cette annonce, Jefferies a relevé sa recommandation sur le titre de Conserver à Achat et revu à la hausse son objectif de cours de 6,5 à 9,4 euros. Le broker note que la sortie imminente Shandong Ruyi élimine un vent contraire qui a augmenté le profil de risque de SMCP à compter de son introduction en Bourse.

Bic plonge de 7,11% à 47,84 euros, pénalisé par un afflux potentiel de papiers sur le marché. Un teneur de livres a mentionné que Goldman Sachs avait vendu pour 2,1 centaines de milliers pour l’actions du groupe de stylos, briquets et rasoirs, a rapporté Reuters.

Les chiffres macroéconomiques de la journée

En août 2021, la réalisation a augmenté de nouveau dans l’industrie manufacturière en France, progressant de 1,1 % après +0,7 % en juillet, comme dans l’ensemble de l’industrie (+1,0 % après +0,5 %), a annoncé l’Insee. Le consensus s’élevait à +0,3%, selon Reuters. Par rapport à février 2020, dernier mois avant le début du premier confinement, la réalisation reste en retrait dans l’industrie manufacturière (−4,5 %) ainsi que dans l’ensemble de l’industrie (−3,9 %).

En version définitive, l’indice PMI pour l’IHS Markit des services pour la France est ressorti en sept. à 56,2 contre 56 en estimation “flash” et après 56,3 en août. L’indice composite, qui regroupe l’industrie et les services, s’est tenu à 55,3 contre 55,1 en estimation “flash” après 56,9 en août.

En version définitive, l’indice PMI pour l’IHS Markit des services pour la zone euro est ressorti en sept. à 56,4 contre 56,3 en estimation “flash” et après 59 en août. L’indice composite, qui regroupe l’industrie et les services, s’est tenu à 56,2 contre 56,1 en estimation “flash” après 59 en août.

En version définitive, l’indice PMI pour l’IHS Markit des services pour l’Allemagne est ressorti en sept. à 56,2 contre 56 en estimation “flash” et après 60,8 en août. L’indice composite, qui regroupe l’industrie et les services, s’est tenu à 55,5 contre 55,3 en estimation “flash” après 60 en août.

En août 2021, par rapport à juillet 2021, les prix à la réalisation industrielle ont augmenté de 1,1% dans la zone euro, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. En juillet 2021, les prix avaient augmenté de 2,5%. En août 2021 par rapport à août 2020, les prix à la réalisation industrielle ont augmenté de 13,4%.

Aux Etats-Unis, la balance commerciale en août est demandée à 14h30, la version définitive des indices des directeurs pour l’achat dans les services et Composite en sept. à 15h45 et pour finir, l’indice ISM des services de sept., à 16h.

Vers midi, l’euro cède 0,14% à 1,1601 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *