Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse mi-séance AOF France/Europe – Une éclaircie avant les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis

(AOF) – Les marchés actions européens sont orientés à la hausse dans l’attente de la parution des chiffres de l’emploi américain. Le marché tente de repartir de l’avant, après avoir chuté durant six séances pour abandonner plus de 5%. Pour autant, les inquiétudes entourant l’évolution de l’économie et de la politique monétaire n’ont pas disparu. Au chapitre des valeurs, Saint-Gobain se porte bien (+ 2,57 %) sur fonds de négociations exclusives pour la cession de son activité Cristaux et Détecteur. Vers midi, le CAC 40 gagne 0,60% à 6 070,23 points et l’Euro Stoxx 50 prend 0,73% à 3 481,90 points.

En Europe, le titre

Equinor

est en léger recul à la Bourse pour l’Oslo à 381,35 couronnes norvégiennes (-0,50%) après avoir annoncé son retrait définitif de Russie. Le 27 février 2022, le pétrolier norvégien Equinor a décidé pour l’entamer le processus de retrait des coentreprises où il opérait en Russie. Une décision qui a amené le Norvégien à passer dans ses comptes une dépréciation de 1,08 milliard de dollars au bilan au 31 mars 2022. Le 25 mai dernier, Equinor a par ailleurs qualifié avoir transféré ses participations dans ces 4 JV à Rosneft, son prétendant de long terme dans le pays.

A Paris,

Saint-Gobain

(+2,57% à 40,54 euros) est bien orienté à la bourse parisienne. Le groupe français de matériaux de construction a annoncé son volonté de céder son activité «Cristaux et détecteurs», qui contient tout particulièrement des solutions de détection de radiations pour l’imagerie médicale et la sûreté nucléaire. Saint-Gobain a spécifié être «entré en négociations exclusives» pour la cession de cette activité à un consortium mené par SK Capital Partners associé à Edgewater Capital Partners. deux fonds américains de capital-investissement spécialisés dans les matériaux de haute technologie.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

Dans la zone euro, les prix à la réalisation industrielle ont augmenté de 4% en juillet, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, contre des prévisions de 2,5%. En juin, les prix avaient augmenté de 1,1%. En rythme annuel, les prix à la réalisation industrielle ont augmenté de 37,9% dans la zone euro en juillet 2022.

Aux Etats-Unis, le rapport sur l’emploi pour le mois pour l’août sera dévoilé à 14h30.

A mi-séance, l’euro gagne 0,65% à 1,0011 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.