POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Analyse mi-séance AOF Wall Street – Analyse mi-séance AOF Wall Street – Des marchés en ordre dispersé

(AOF) – La Bourse de New York a ouvert sur une note contrastée, tiraillée entre la satisfaction de résultats de certaines entreprises, et une hésitation à accélérer le rebond des dernières semaines. Les performances financières décevantes de Snap et de Twitter ont entrainé dans leur sillage d’autres mastodontes du domaine des nouvelles avancées technologiques.
Aussi en baisse, l’opérateur télécoms Verizon Communications qui a réduit sa prévision de bénéfice annuel ajusté. Vers 17h, le Dow Jones grappille 0,31% à 32 137,68 points, mais le Nasdaq perd 0,50% à 11 999,04 points.

Snap dévisse de 36,34% à 10,41 dollars, la maison mère du service de messagerie Snapchat n’ayant pas communiqué de prévision pour le trimestre en cours. La sanction est encore plus lourde que le groupe avait lancé un avertissement en mai, un mois seulement après la présentation de ses objectifs annuels. L’action Snap était alors repassé sous son cours pour l’introduction de 17 dollars, un niveau dont il s’éloigne d’autant plus aujourd’hui.


Les chiffres économiques de la journée

L’indice PMI manufacturier aux Etats-Unis s’établit à 52,3 en juillet contre un consensus de 52 et 52,7 en juin. De son arôme, le PMI Services est fixé à 47 contre un consensus de 52,6 et 52,7 en juin.


Les valeurs à suivre aujourd’hui

American Express

American Express a dévoilé des profits trimestriels supérieurs aux attentes en dépit de la hausse des créances douteuses. Au seconde trimestre, l’émetteur de cartes de crédit a enregistré un bénéfice net en repli de 14% à 1,96 milliard de dollars, soit 2,57 dollars par action. Le bénéfice par action est cependant ressorti au-dessus du consensus de 2,41 dollars. Ses revenus ont bondi de 31% à 13,395 milliards de dollars tandis que Wall Street anticipait 12,50 milliards de dollars.


Schlumberger

Le groupe parapétrolier Schlumberger a publié ses résultats pour le seconde trimestre 2022. Son résultat net – hors charges et crédits – a progressé de 431 centaines de milliers de dollars à 715 centaines de milliers de dollars. Le bénéfice par action – hors charges et crédits – a augmenté de 67% passant de 0,30 dollar à 0,50 dollar. Son chiffre pour l’affaires est de 6,77 milliards de dollars, contre 5,63 milliards de dollars, soit une progression de 20%. Le groupe a par ailleurs relevé ses objectifs annuels à au minimum 27 milliards de dollars pour l’maintenant la fin de l’exercice en cours.


Snapchat

Snap, la maison mère du service de messagerie Snapchat, est demandée en baisse de plus de 30% après avoir dévoilé des revenus décevants et s’être abstenue de présenter des objectifs trimestriels. Le titre avait déjà été très lourdement sanctionné en mai après un avertissement sur ses résultats. Au seconde trimestre, le groupe a enregistré une perte parfaite de 422,07 centaines de milliers de dollars, soit -26 cent par action, contre une perte parfaite de 101,09 centaines de milliers de dollars ou – 10 cents par action, un an plus tôt.


Verizon

Verizon a abaissé sa prévision de bénéfice annuel ajusté 2022. En avant-bourse, le titre de l’opérateur de télécommunication s’inscrivait en baisse de quasiment 5%. Au titre de ses résultats trimestriels, Verizon a dégagé un bénéfice net en baisse de 10,7% à 5,3 milliards de dollars, pour un résultat opérationnel ajusté (Ebitda) en repli de 2,6% à 11,9 milliards de dollars. Le chiffre pour l’affaires est lui resté globalement stable, autour de 33,8 milliards de dollars, en ligne avec les attentes du marché.


Warner Bros Discovery

L’autorité britannique de la concurrence (CMA) a approuvé la fusion des activités de diffusion de programmes sportifs de Warner et BT pour former une coentreprise (JV) à parts égales qui créera une nouvelle offre sportive pour le Royaume-Uni et l’Irlande. Cette décision permet aux deux entités de finaliser la création de la coentreprise dans la semaine à venir et de transférer chacun de leur actif dans la nouvelle société. BT Sport et Eurosport UK vont fournir à la coentreprise l’un des portefeuilles de droits sportifs les plus étendus au Royaume-Uni et en Irlande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.