POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

Analyse mi-séance AOF Wall Street – La prudence reste de mise

(AOF) – Les marchés actions américains réduisent leurs pertes à l’approche de la mi-séance. Une amélioration de la tendance reliée à la publication pour l’indicateurs économiques meilleurs que anticipé, et tout particulièrement l’indice pour l’activité de Chicago et la confiance du consommateur. Pour autant, la prudence reste de mise. Christopher Waller, un membre de la Fed, a estimé que la banque centrale devrait agir jusqu’à une baisse significative de l’inflation. Vers 17h, le Dow Jones cède 0,82% à 32 942 points. Le Nasdaq perd 0,81% à 12 033,40 points.


AMC Entertainment

gagne 2,8% à 14,82 dollars. Les salles obscures du géant américain ont fait le plein à l’occasion du week-end du  » Memorial Day « . Le groupe a accueilli plus de 5 centaines de milliers de spectateurs, contre 2,6 centaines de milliers à la même période l’an dernier. AMC a profité de l’impressionnant succès du film  » Haut Gun : Maverick « , qui est vu dans ses cinémas ce week-end par plus de 3,3 centaines de milliers de personnes.Ce faisant, le film porté par Tom Cruise a brisé un record vieux de 15 ans, note AMC.


Les chiffres économiques de la journée

L’indice PMI de Chicago a progressé en mai, passant en un mois de 56,4 à 60,3. Le consensus le donnait à 55,9.

L’indice de confiance du consommateur mesuré par le Conference Board est ressorti en mai à 106,4 contre 108,6 en avril. Les économistes tablaient sur 103,9.

L’indice S&P Case-Shiller des prix immobiliers dans les 20 majeures agglomérations américaines a progressé de 2,4% en mars. Les économistes tablaient sur +2% après +2,4% en février.


Les valeurs à suivre aujourd’hui


Boeing

Norwegian Aspect Shuttle a conclu un accord de idée avec Boeing portant sur l’achat de 50 avions 737 MAX 8. L’accord contient aussi des options pour 30 appareils supplémentaires. Les 50 appareils devraient être livrés entre 2025 et 2028. L’accord est soumis à diverses conditions de clôture, qui devraient être levées pour l’maintenant la fin juin.


Ferrari

Jefferies a réduit son objectif de cours de 150 à 140 dollars sur le titre Ferrari, tout en aujourd’hui son opinion Sous-performance. Le broker note que le constructeur automobile a semblé un peu moins exceptionnel ces dernières décennies et que ses concurrents se sont améliorés. Pour l’analyste, la journée Investisseurs de juin est l’occasion pour Ferrari de reprendre le leadership. Elle permettra aussi de mieux appréhender pourquoi John Elkann a nommé l’outsider Benedetto Vigna pour  » réinventer  » Ferrari.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.