Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse mi-séance AOF Wall Street – La prudence reste de mise

(AOF) – Wall Street avance en ordre dispersé à la mi-séance. Les prises de risque sont très limitées dans un environnement marqué par la persistance de l’inflation, la crainte d’un durcissement de la politique monétaire de la Fed et les inquiétudes concernant le ralentissement de la croissance aux Etats-Unis et en Chine. Dans ce contexte, les premiers résultats trimestriels américains sont attendus demain avec un vif avantage. Sur le marché des taux US, l’heure est au statu quo. Vers 17h15, le Dow Jones est stable à 34 499 points. Le Nasdaq cède 0,22% à 14 453 points.

Curevac perd près de 7% à 40,2 dollars à Wall Street. Les investisseurs sanctionnent l’échec qualifié de son premier vaccin à ARN messager contre le Covid-19. Il y a moins pour l’un an, le titre de la biotech allemande cotée sur le Nasdaq avait dépassé les 150 dollars dans la perspective du lancement de ce vaccin. La biotech préfère se concentrer sur un autre vaccin à ARN messager, affirmé de seconde génération, développé en partenariat avec GlaxoSmithKline.

Les chiffres économiques de la journée

Aucune statistique n’est demandée.

Les valeurs à suivre aujourd’hui

Curevac

Curevac arrête le développement de son premier vaccin expérimental à ARN messager contre le Covid-19. La biotech allemande cotée sur le Nasdaq préfère se concentrer sur un autre vaccin à ARN messager, affirmé de seconde génération, développé en partenariat avec GlaxoSmithKline. Cette décision est la continuité pour l’une série de déceptions. En juin, le groupe avait annoncé que ce premier vaccin n’était efficiente qu’à 48%, soit un taux beaucoup plus faible que celui affiché par Pfizer ou Moderna. Le mois dernier, CureVac avait annulé le contrat avec deux sociétés qui devaient produire ce vaccin.

General Motors

General Motors a conclu un accord en vertu duquel LG Electronics lui remboursera les coûts et dépenses associés au rappel des véhicules électriques Chevrolet Bolt en raison de défauts de fabrication des modules de batterie fournis par LG. GM devrait recouvrir 1,9 milliard de dollars sur les 2 milliards de dollars de charges associées aux rappels. Cela apparaîtra dans ses comptes du 3ème trimestre. Le titre General Motors progresse de plus de 1% en préouverture des marchés actions américains ce mardi.

Merck

Merck prévoit pour l’augmenter considérablement la réalisation de son traitement antiviral oral Covid-19 l’année prochaine en raison de la hausse de la demande des gouvernements, selon un rapport. Le laboratoire américain prévoit de doubler sa capacité de production de molnupiravir en 2022, selon le Financial Times. La société a déclaré au journal qu’elle avait conclu la semaine dernière des accords avec Singapour, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Corée du Sud pour fournir des doses. Merck a aussi déclaré être en pourparlers avec plusieurs autres gouvernements.

MGM Resorts International

Credit Suisse a relevé son opinion de Neutre à Surperformance sur le titre MGM Resorts International, tout en boostant son objectif de cours à 68 dollars, selon une réele origine de marché.

Moderna/Johnson & Johnson

Un comité consultatif de la FDA se réunira dans le courant de la semaine pour examiner si l’agence doit autoriser les rappels des vaccins Moderna et Johnson & Johnson pour le Covid-19. Les membres du comité entendront aussi une présentation sur les rappels “mix-and-match”, c’est-à-dire une dose de vaccin différente de la dose initiale. Les Centers for Disease Control and Prevention ont anticipé de réunir leur sain comité consultatif sur les vaccins les 20 et 21 octobre pour examiner les rappels Moderna et Johnson & Johnson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *