Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse mi-séance AOF Wall Street – Les Bourses tombent dans le rouge

(AOF) – Bien orientés à l’ouverture, les marchés actions américains se sont rapidement retournés à la baisse. Le pire s’avère être à venir en Ukraine, selon des déclarations de la présidence française. Si les cours du pétrole sont en repli, il ont affiché un pic plus tôt dans la journée à 116 dollars le baril. La hausse des prix de l’électricité complique la tache de la Fed pour combattre l’inflation. Le rendement du 10 ans américain recule aussi nettement. Vers 17h30, le Dow Jones perd 0,37% 33 766 points mais le Nasdaq Composite recule de 1,13% à 13 596 points.

Best Buy (+8,04% à 108,95 dollars) a publié un bénéfice de de 626 centaines de milliers de dollars au dernier trimestre 2021, soit 2,62 dollars par action, en baisse par rapport aux 816 centaines de milliers, ou 3,10 dollars par action, enregistrés un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté est quant à lui ressorti à 2,73 dollars, soit un petit cent au-dessus du consensus FactSet. Les ventes du distributeur de produits électroniques et pour l’équipements pour la maison ont reculé de 3,4% à 16,365 milliards de dollars, contre un consensus de 16,598 milliards. A périmètre comparable, elles ont reculé de 2,3%, bien en-dessous des attentes (-0,9%).


Les chiffres économiques de la journée

Les commandes à l’industrie ont augmenté de 1,4% en janvier aux Etats-Unis alors qu’elles étaient anticipées en progression de 0,5%. Le chiffre de décembre est révisé de -0,4% à +0,7%.

L’indice des directeurs pour l’achat pour les services (ISM) a reculé en février, à 56,5, aux Etats-Unis, après 59,9 en janvier. Le consensus Briefing s’élève à 61.

L’indice des directeurs pour l’achat pour les services a nettement augmenté en février, à 56,5, aux Etats-Unis, à confronter avec une précédente estimation de 56,7 et après 51,2 en janvier. Le PMI Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est passé de 51,1 à 55,9 entre janvier et février.

215 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière aux Etats-Unis, à confronter avec un consensus Reuters de 225 000. Le chiffre de la semaine précédente est révisé de 232 000 à 233 000.


Les valeurs à suivre aujourd’hui


Spotify

Spotify a annoncé la fermeture de son bureau en Russie pour une durée indéterminée en réponse à l’invasion de l’Ukraine. La plateforme suédoise de streaming audio, cotée au Nasdaq, a aussi restreint l’accès à plusieurs contenus mis en ligne par des médias russes affiliés à l’Etat. Elle a aussi déclaré qu’elle doublerait les dons des employés pour soutenir les efforts humanitaires locaux.


Best Buy

Best Buy a publié un bénéfice de de 626 centaines de milliers de dollars au dernier trimestre 2021, soit 2,62 dollars par action, en baisse par rapport aux 816 centaines de milliers, ou 3,10 dollars par action, enregistrés un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté est quant à lui ressorti à 2,73 dollars, soit un petit cent au-dessus du consensus FactSet. Les ventes du distributeur de produits électroniques et pour l’équipements pour la maison ont reculé de 3,4% à 16,365 milliards de dollars, contre un consensus de 16,598 milliards. A périmètre comparable, elles ont reculé de 2,3%, bien en-dessous des attentes (-0,9%).


Honeywell

Le groupe industriel diversifié Honeywell a réaffirmé ses objectifs 2022 à l’occasion pour l’une journée investisseurs. Début février lors de la publication de ses comptes du 4ème trimestre, il avait spécifié viser un bénéfice par action ajusté entre 8,40 et 8,70 dollars, en croissance de 4% à 8%. Les revenus sont anticipés entre 35,4 milliards de dollars et 36,4 milliards de dollars, en croissance interne de 4% à 7%, soutenue par la hausse des prix. Le Free Cash Flow est anticipé entre 4,7 et 5,1 milliards de dollars.


Tesla

Bonne nouvelle pour Tesla. Le constructeur américain aurait au final obtenu le feu vert définitif des autorités du Land du Brandebourg en Allemagne pour son site situé près de Berlin. C’est ce qu’a rapporté jeudi le quotidien économique Handelsblatt, qui précise qu’une annonce officielle et des renseignements pourraient être communiqués ce vendredi. Ce feu vert est une phase indispensable pour que la firme d’Elon Musk puisse lancer sa production.


Oracle

La liste des sociétés interrompant leurs activités en Russie s’allonge. Le spécialiste des logiciels professionnels Oracle Corp a annoncé mercredi qu’il avait suspendu toutes ses activités dans ce pays, rapporte Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.