POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

Analyse mi-séance AOF Wall Street – Regain d'optimisme

(AOF) – Wall Street est en hausse à l’approche de la mi-séance. Un optimisme motivé dans un premier temps par des rachats à bon compte. La chasse aux bonnes affaires est ouverte après la récente débâcle des marchés. Cet embellie est rendue possible par l’amélioration de la situation sanitaire en Chine et l’annonce de ventes au détail correctes aux Etats-Unis malgré la pression inflationniste enregistrée en avril. Les investisseurs attendent maintenant les déclarations, en fin pour l’après-midi, du président de la Fed, Jerome Powell. Le Dow Jones gagne 0,9% à 32 492 points et le Nasdaq, 1,9% à 11 879 points.

Walmart (-8,15% à 136,13 dollars) coule au Dow Jones et empêche l’indice, en hausse de 0,75%, de viser un peu avant. Le n° un mondial de la grande distribution pâtit de la publication avant l’ouverture des marchés de résultats trimestriels et de perspectives dégradés. Il a en effet réalisé au premier trimestre 2022 un bénéfice net de 2,05 milliards de dollars, soit 74 cents par action, en repli de 25%. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 1,3 dollar, loin du consensus FactSet qui le voyait à 1,48 dollar.


Les chiffres économiques de la journée

L’indice NAHB du marché immobilier américain est ressorti en mai à 69. Les économistes tablaient sur 75 après 77 en avril.

Aux Etats-Unis, les stocks des entreprises en mars ont progressé de 2% en mars. Le consensus tablait sur une hausse de 1,9% après +1,8% en avril (chiffre révisé de +1,5%).

Aux Etats-Unis, la réalisation industrielle en avril a progressé, sur un mois, de 1,1%. Les économistes tablaient sur +0,5% après +0,9% en mars. Sur un an, elle progresse de 6,4% après +5,36% en mars (chiffre révisé de +5,47%). Le taux pour l’utilisation des capacités de production a atteint en avril 79% contre un consensus de 78,6% après 78,3% en mars.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail au mois pour l’avril ont progressé de 0,9% conformément aux attentes après +1,4% en mars (chiffre révisé de +0,7%).


Les valeurs à suivre aujourd’hui


Bristol Myers Squibb/AbbVie

La société Berkshire Hathaway Inc. de Warren Buffett a éliminé ses positions dans Bristol Myers Squibb Co et AbbVie Inc. au premier trimestre, selon le document 13-F déposé lundi par la société. Berkshire a aussi augmenté ses participations dans Occidental Petroleum et Chevron, comme cela avait été annoncé. Elle a par ailleurs réduit sa position dans Verizon Communications de 157,4 centaines de milliers pour l’actions à 1,4 million.


Home Depot

Home Depot a publié un bénéfice de 4,23 milliards de dollars pour le trimestre s’achevant au 1er mai, soit 4,09 dollars par action, contre 4,15 milliards un an plus tôt, dépassant ainsi le consensus FactSet qui s’élevait à 3,69 dollars par action. Les ventes ont progressé de 3,8% à 38,91 milliards de dollars, loin devant le consensus de 36,71 milliards. Les ventes à périmètre constant ont même progressé de 2,2% alors qu’elles étaient attendues en baisse de 2,9%.


ICE

La Caisse des Dépôts a annoncé la signature pour l’un accord engageant avec Intercontinental Exchange (ICE) visant à acquérir une section de sa participation dans Euroclear Holding SA/NV, représentant 5,4% du capital de la société et pour un montant de 390 centaines de milliers pour l’euros. Dans le même temps, ICE a signé un accord engageant avec l’investisseur public belge SFPI-FPIM portant sur 4,4% du capital Euroclear, lui permettant de sécuriser la cession de la totalité de sa participation de 9,85%.


United Airlines

United Airlines grimpe de plus de 3% en préouverture de Wall Street. Dans un contexte de rebond de la demande, la compagnie aérienne us a relevé sa prévision de revenu par passager/mile pour le seconde trimestre 2022. Le groupe l’anticipe maintenant en hausse de 23% à 25% par rapport à la même période de 2019, contre une hausse d’environ 17% jusque-là. Dans le même temps, United Airlines s’attend à des coûts du carburant plus élevé que anticipé, ainsi qu’à des capacités moindres.


Take Two

L’éditeur de games vidéo Take Two a dévoilé des profits plus élevés que anticipé, mais des perspectives un peu faibles. Au 4ème trimestre, clos fin mars, le propriétaire de la franchise Grand Theft Auto a dégagé un bénéfice net en hausse de 111 centaines de milliers de dollars représentant 95 cents par action contre respectivement 218,8 centaines de milliers de dollars et 1,88 dollar, un an auparavant. Le bénéfice par action ajusté est ressorti à 1,09 dollar, à confronter aux attentes du marché de 99 cents.


Twitter

Elon Musk a déclaré que son offre pour l’achat de Twitter, pour l’un montant de 44 milliards de dollars, ne peut pas se concrétiser tant que l’société n’aurait pas clarifié le nombre de faux comptes.  » 20% de faux comptes/spam, 4 fois plus que ce que Twitter prétend, cela peut être ‘beaucoup’ plus élevé. Hier, le PDG de Twitter a publiquement refusé de donner la démonstration que ce nombre était inférieur à 5%. Cet accord ne peut pas avancer tant qu’il ne le fait pas  » a tweeté l’entrepreneur.


Walmart

Walmart a réalisé au premier trimestre 2022 un bénéfice de 2,05 milliards de dollars, soit 74 cents par action, en baisse par rapport aux 2,73 milliards de l’an passé à la même époque. Hors éléments exceptionnel, le bénéfice par action ressort à 1,3 dollar, loin du consensus FactSet qui le voyait à 1,48 dollar. Les ventes du n° un mondial de la grande distribution ont progressé de 2,1% pour atteindre 141,57 milliards de dollars, passant ainsi au-dessus des attentes de 138,8 milliards. A périmètre comparable, elles ont tout particulièrement progressé de 3% aux Etats-Unis (consensus à +2,5%).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.