CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

Analyse mi-séance AOF Wall Street – Wall Street dans le rouge après les chiffres de l’emploi

(AOF) – Wall Street se développe dans le rougeâtre vendredi, après l’annonce pour l’une hausse supérieure aux attentes des conceptions de postes aux Etats-Unis en mai. De bons chiffres qui témoignent de la résistance de la demande. Or, c’est cette demande qui explique en partie l’inflation étasunienne. Dans ce cadre, la Fed peut être contrainte de resserrer de façon plus agressive sa politique monétaire. Dans ce contexte, le rendement du 10 ans américain grimpe de 5 point de base à 2,96%. Vers 17h10, le Dow Jones perd 1,03% à 32 907,47 points et le Nasdaq, -2,60% à et 11 998,92 points.

Sur une place de New York évoluant dans le rougeâtre, et dans un contexte de montée des rendements obligataires,

Tesla

chute de 8,58% à 708,71 dollars par action. Les propos pour l’Elon Musk ont suscité des inquiétudes parmi les investisseurs. Dans un courriel adressé jeudi aux cadres de l’société, le directeur général de Tesla aurait affirmé avoir  » un très mauvais pressentiment  » sur les perspectives de l’économie, a rapporté Reuters. Ainsi, Elon Musk voudrait réduire ses effectifs pour l’environ 10%, a ajouté le média, ce qui représenterait environ 10 000 postes.


Les chiffres économiques de la journée

L’économie étasunienne a créé 390 000

emplois

non agricoles en mai 2022. Le consensus Reuters tablait sur 325 000 après 436 000 en avril 2022 (chiffre révisé de 428 000). Le taux de chômage est ressorti à 3,6%, contre 3,5% attendu et 3,6% en avril 2022. Le paie horaire moyen a progressé de 0,3%, contre +0,4% escompté et +0,3% en avril 2022.

L’indice

ISM des services

s’est élevé à 55,9 pour le mois de mai, en baisse par rapport aux 57,1 d’avril, frustrant ainsi les attentes moyennes des analystes (56,4).

Aux Etats-Unis, la croissance de l’activité dans le domaine privé a ralenti en mai, selon les données définitives de S&P Global. Ainsi, l’indice des directeurs d’achat

(PMI) Composite

est ressorti à 53,6 pour la période, contre une estimation préliminaire de 53,8 et après 56 en avril. De son arôme, le PMI dans les services a atteint 53,4 en mai 2022, contre une estimation préliminaire de 53,5 et après 55,6 en avril.


Les valeurs à suivre aujourd’hui

American Airlines

American Airlines perd 1% en préouverture de Wall Street. La compagnie aérienne étasunienne anticipe maintenant que son revenu du seconde trimestre 2022 affichera une hausse comprise entre 11 % et 13 % par rapport au seconde trimestre 2019 (pré-crise). Auparavant, le groupe tablait sur une progression comprise entre 6% et 8%. En revanche, les capacités devraient baisser de 7 % à 8 % par rapport à leur niveau pré-crise, contre une précédente guidance comprise entre -6 % et -8 %.


Kohl’s

Kohl’s grimpe de plus de 3% en préouverture de Wall Street. Le groupe de grands magasins aurait reçu des offres de rachat de la part de Sycamore Partners et de Franchise Group, selon les informations rapportées jeudi soir par le Wall Street Journal, sur la base de sources familières du dossier. Le premier aurait proposé près de 55 dollars par action, mais le deuxième offrirait environ 60 dollars par action, a ajouté le média.


Lululemon

Lululemon Athletica a publié des résultats trimestriels contrastés. Au premier trimestre de son exercice 2022/2023, le fabricant de « yoga pants » a réalisé un bénéfice en hausse de 31% à 190 centaines de milliers de dollars. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 1,16 dollar contre un consensus de 1,43 dollar. Les ventes ont grimpé de 32% à 1,6 milliard conformément aux attentes. Le groupe a précisé de ne pas être « immunisé contre l’inflation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.