Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse mi-séance AOF Wall Street – Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

(AOF) – Les marchés actions américains évoluent maintenant en légère baisse après 1h45 de cotation. Si le rebond inattendu des ventes au détail au mois de juin était de bon augure pour la pérennité de la reprise économique en cours, un petit grain de sable est venu gripper la machine. En l’occurrence, le repli surprise de la confiance des consommateurs en juillet. Vers 17h15, le Dow Jones cède 0,31% à 34 877,19 points et le Nasdaq Composite se replie de 0,30% à 14 500,73 points.

La descente se poursuit pour Didi, tandis que Pékin poursuit son offensive. L’action de ” l’Uber chinois ” chute de 3,60% à 11,91 dollars sur la place de Wall Street, évoluant maintenant quasiment 15% au-dessous de son prix pour l’introduction en Bourse. Il faut dire que les régulateurs chinois et plusieurs ministères ont dépêché vendredi des enquêteurs au siège du géant des VTC afin de placer en revue la sécurité des données personnelles des utilisateurs. La pression monte.

Les chiffres économiques de la journée

Aux Etats-Unis, les ventes au détail ont grimpé de 0,6% en juin tandis que les économistes tablaient sur une baisse de 0,4%. En mai, elles ont reculé de 1,7%, chiffre révisé de -1,3%.

L’indice de confiance des consommateurs mesuré par l’Université du Michigan est ressorti en juillet et en 1ère estimation à 80,8. Les économistes tablaient sur 86,5 après 85,5 en juin.

Les stocks des grossistes aux Etats-Unis ont progressé de 0,5% en mai. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,4% après +0,1% en avril (chiffre révisé de -0,2%).

Les valeurs à suivre aujourd’hui

BOEING

L’administration fédérale de l’aviation étasunienne (FAA) a demandé aux compagnies aériennes utilisant les avions 737 de Boeing d’effectuer des inspections afin de s’prendre en charge que ces derniers ne présentent pas un défaut dans les commandes de pressurisation de la cabine. Aux Etats-Unis, 2 500 appareils sont concernés.

DIDI

L’offensive menée par Pékin à l’encontre de Didi se poursuit. Les régulateurs chinois et plusieurs ministères ont en effet dépêché des enquêteurs au siège de « l’Uber chinois » afin de placer en revue la sécurité des données personnelles des utilisateurs. Rappelons que l’application du géant des VTC est retirée des magasins pour l’application en Chine. Le titre Didi chute de plus de 5% en préouverture de Wall Street ce vendredi.

INTEL

Le géant américain des semi-conducteurs Intel est en négociations pour racheter le fabricant de puces GlobalFoundries pour 30 milliards de dollars, a rapporté le Wall Street Journal jeudi soir. Intel n’a pas souhaité commenter. L’société étasunienne GlobalFoundries est détenue par Global Mubadala Investment, une branche pour l’investissement du gouvernement pour l’Abu Dhabi. Selon le journal, les négociations semblent avoir lieu entre Intel et Global Mubadala. GlobalFoundries, qui est née en 2008 pour l’une scission pour l’AMD, concurrent pour l’Intel, s’introduira en Bourse en 2022 si les discussions échouent.

MODERNA

Moderna intégrera l’indice S&P500 à compter du 21 juillet. La biotech étasunienne qui a développé un vaccin contre le Covid avec l’innovation de l’ARN messager a bondi de 224% en un an. Moderna remplace une autre biotech, Alexion, rachetée par AstraZeneca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *