La Bourse de Paris perd 0,51%, plombée par le luxe

Attitude prudente à la Bourse de Paris avant l'inflation américaine (+0,04%)

La Bourse de Paris adoptait une position prudente mercredi matin (+0,04%) avant la publication des chiffres de l’inflation us pour décembre dans l’après-midi.

Après une ouverture au-dessus des 7.200 points, la cote parisienne freinait son élan: l’indice CAC 40 grappillait 3,13 points à 7.186, points à 09H40. Mardi, la cote parisienne avait rebondi de 0,95% après trois séances de baisse.

Les marchés boursiers ont été rassurés à compter de que le président de la banque centrale us Jerome Powell a assuré mardi qu’elle est en mesure de juguler l’inflation en durcissant sa politique monétaire sans porter préjudice à l’économie.

Toute l’attention se portera cet après-midi sur les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis qui seront dévoilés à 13H30 GMT et sont attendus en accélération de 7% par un grand nombre pour l’analystes.

Un risque pour la confiance des consommateurs, moteur de la croissance us.

Une accélération des prix plus forte qu’attendu peut à nouveau faire surgir de nouvelles interrogations sur le calendrier du resserrement monétaire et entraîner une nouvelle hausse des rendements des emprunts des Etats.

“Personne ne sait où on va, tout ce que nous savons c’est que la Fed a attendu trop longtemps avant pour l’agir et si les chiffes de l’inflation sont plus hauts qu’attendu aujourd’hui, les gains récents des marchés actions fonderont comme neige au soleil”, rédigé Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote.

En Allemagne, où l’inflation a atteint en décembre 5,3% sur un an, un un peu avant à compter de juin 1992, les prix de gros ont grimpé en moyenne de 9,8% en 2021 sur un an, du jamais vu à compter de le premier choc pétrolier en 1974.

Vigueur des matières premières

Le domaine des matières premières continuait de jouir de l’inflation. En tête de l’indice, ArcelorMittal grimpait de 3,04% à 31,52 euros, Eramet (+4,83% à 80,20 euros), TotalEnergies (+1,53% à 48,33 euros) et CGG (+5,09% à 0,78 euro)

OVHCloud confirme ses perspectives 2022

L’action (+3,90% à 25,42 euros) profitait de l’annonce pour l’un chiffre pour l’affaires en hausse de 13,5% au premier trimestre de l’exercice décalé 2021/2022, aux normes aux objectifs. Le champion français et européen du cloud (informatique dématérialisée) confirme aussi ses prévisions de croissance sur l’exercice (entre 12,5 et 15%) et à moyen-terme (croissance organique pour l’environ 25% à horizon 2025).

Airbus devant Boeing

L’action gagnait 0,71% à 119,24 euros. L’avionneur européen devance Boeing en matière de livraisons. Boeing a livré 340 appareils en 2021, soit plus du double de l’année précédente, selon des données du constructeur américain publiées mardi. Airbus a pour sa part livré 611 avions l’an dernier.

SMCP maintient son AG

Le groupe de prêt-à-porter va tenir son assemblée générale comme anticipé vendredi après que le Tribunal de commerce de Paris a rejeté le recours de son actionnaire chinois qui demandait un report. L’action SMCP prenait 2,12% à 7,22 euros.

EDF retarde le calendrier de l’EPR de Flamanville

EDF a annoncé mercredi de nouveaux retards et surcoûts pour le réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR en construction à Flamanville (Manche), dont le démarrage est repoussé à l’an prochain, en raison tout particulièrement de la pandémie de Covid-19. L’action avançait de 0,89% à 10,24 euros.

pan/mdz/spi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *