CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

BOURSE-Les banques européennes en déroute avec la crise ukrainienne

PARIS, 7 mars (Reuters) – Le conflit en Ukraine, qui ne
dévoile aucun signe pour l’apaisement, provoque lundi un nouveau
plongeon des valeurs bancaires européennes, avec des replis de
près de 10% qui pèsent sur les indices boursiers en Europe.
A Paris, Société générale SOGN.PA chute de 7,82% après
avoir déjà plongé de 10% vendredi.
La banque française, dont l’exposition à la Russie atteint
18,6 milliards pour l’euros, accuse un repli de plus de 38% à partir de
l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février.
nL5N2V60C5
Crédit Agricole CAGR.PA , qui a chiffré lundi à 6,7
milliards pour l’euros son exposition en matière pour l’engagements
commerciaux à l’Ukraine et à la Russie, recule de 5,75% après
avoir perdu plus de 7% vendredi. nL5N2VA19T
De son arôme, BNP Paribas BNPP.PA perd 5,06% après avoir
aussi perdu 7% vendredi.
Les trois banques françaises évoluent au plus bas en Bourse
à partir de début 2021.
L’ensemble du domaine bancaire en Europe est pénalisé par le
conflit ukrainien et les différentes sanctions des pays
occidentaux pour geler l’économie et la finance russes.
L’indice Stoxx des banques européennes .SX7P perd encore
4,86% lundi après avoir déjà perdu 6,6% vendredi.
Il accuse un repli de près de 24% à partir de le début de
l’invasion russe contre un repli de 9,6% pour l’indice très large
Stoxx 600 .STOXX .

(Reportage Blandine Hénault, édité par Bertrand Boucey)
(([email protected];))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.