CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

BOURSE-Wall Street hésite à l'ouverture, s'interroge sur la stratégie de la Fed

PARIS, 7 sept. (Reuters) – La Bourse de New York a
ouvert en ordre dispersé mercredi et la séance peut être de
nouveau volatile, les investisseurs restant partagés après de
récents indicateurs qui montrent une bonne résilience de
l’économie us mais dans le même temps plaident en faveur
pour l’une forte hausse des taux pour l’objectif.
Dans les premiers échanges, l’indice Dow Jones .DJI perd
13,67 points, soit 0,04%, à 31.131,63 points. Le Standard &
Poor’s 500 .SPX , plus très large, progresse en revanche de 0,05% à
3.910,51 points.
Le Nasdaq Composite .IXIC prend pour sa part 0,33%, soit
38,12 points, à 11 583,03.
Après les bons chiffres de l’activité manufacturière aux
Etats-Unis la semaine dernière, l’indice ISM publié mardi a
montré que le domaine des services avait poursuivi son
redressement en août pour le seconde mois consécutif, ravivant
l’espoir que l’économie n’est pas entrée en récession mais
offrant aussi à la Réserve fédérale us (Fed) des
arguments supplémentaires pour accélérer son resserrement
monétaire. nZON006A3D nZON0068M1
« Les bonnes nouvelles pour l’économie réelle sont maintenant
des mauvaises nouvelles pour les marchés financiers », résume
Redmond Wong, stratège marchés chez Saxo Capital Markets.
Alors qu’une hausse des taux pour l’objectif de 75 points de base
est à présent demandée lors de la prochaine réunion de travail de la Fed
fin sept. FEDWATCH , le président de la banque centrale
us, Jerome Powell, doit s’traduire jeudi à l’occasion
pour l’un polémique intitulé « 40 ans de politique monétaire » organisé par
le Cato Institute.
Aux valeurs, Apple AAPL.O gagne 0,45% à l’approche de sa
traditionnelle conférence de rentrée qui devrait donner lieu à
la présentation de nouvelles versions de l’iPhone et de sa
dévoile connectée Apple Watch.
A la baisse, le constructeur chinois de véhicules
électriques Nio NIO.N cède 1,40% après l’annonce pour l’un
creusement de sa perte parfaite ajustée au seconde trimestre et
pour l’une baisse de ses livraisons.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur nL8N30E2TZ

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Pantalon en jean-Stéphane Brosse)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.