Paris : léger repli avant les statistiques et résultats US

BOURSE-Wall Street ouvre en hausse, l'emploi semble ralentir

PARIS, 1er sept. (Reuters) – La Bourse de New York a
ouvert en hausse mercredi après un indicateur économique
suggérant que la reprise de l’emploi aux Etats-Unis ralentit,
une évolution qui peut dissuader la Réserve fédérale de
réduire rapidement son soutien à l’économie.
Quelques minutes après le début des échanges, l’indice Dow
Jones .DJI affiche une progression symbolique à 35.369,52
points, le Standard & Poor’s 500 .SPX gagne 0,14% à 4.529 et
le Nasdaq Composite .IXIC progresse de 0,42% à 15.322,89.
Le S&P-500 avait fini en légère baisse mardi au lendemain
pour l’un record mais il a progressé de 2,9% sur l’ensemble du mois
pour l’août, son septième mois consécutif de hausse.
Orientés à la hausse dès le début de la journée, les
contrats à terme sur indices avaient amplifié leur progression
avant l’ouverture en réaction à l’enquête mensuelle du cabinet
ADP sur l’emploi dans le domaine privé, qui fait ressortir des
conceptions de postes nettement inférieures aux attentes.

A deux jours de la publication du rapport mensuel du
département du Travail, cet indicateur éloigne au minimum
temporairement les craintes pour l’une surchauffe de l’économie qui
peut pousser la Fed à lancer plus tôt qu’anticipé le
resserrement de sa politique.
Il a ainsi favorisé un repli des rendements obligataires,
celui des bons du Trésor à dix ans US10YT=RR repassant sous
1,3%.
Les marchés attendent à 14h00 GMT l’enquête ISM sur
l’activité du domaine manufacturier américain en août. Le
consensus Reuters table sur un recul à 58,6 après 59,5 en
juillet.
Aux valeurs, les grands groupes du domaine des hautes
avancées technologiques sont de nouveau entourés à l’image pour l’Apple
AAPL.O , qui gagne 1,78%, de Microsoft MSFT.O (+0,55%) ou de
Salesforce CRL.N (+0,76%).
PVH PVH.N , propriétaire parmi d’autres choses des marques Calvin
Klein et Tommy Hilfiger, bondit par ailleurs de 12,76% après
avoir revu à la hausse sa prévision de bénéfice annuel.
A la baisse, les banques souffrent du recul des rendements:
Bank of America BAC.N abandonne 0,61%, Wells Fargo WFC.N
1,16%.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

(Édité par Pantalon en jean-Michel Bélot)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.