POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

CAC 40: du rouge après le long week-end pascal

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris devrait entamer la séance de mardi sur une note légèrement baissière au sortir du long week-end de Pâques, dans le sillage du repli signé la veille par Wall Street.

Vers 8h15, le contrat à terme sur l’indice CAC 40 – maintenant passé sur l’échéance mai – se contracte de 36 points à 6454 points, annonçant un début de journée dans le rouge bordeaux.

Les grands marchés européens sont restés fermés vendredi et lundi mais Wall Street, qui était elle aussi restée fermée vendredi, a repris dès hier pour accuser un recul de l’ordre de 0,1%.

Les actifs risqués continuent de souffrir des impressions de la guerre en Ukraine, de la poussée de l’inflation et des incertitudes entourant le rythme du resserrement monétaire de la Fed.

Restée ouverte aussi bien vendredi que lundi, la Bourse de Tokyo affichait des gains de près de 0,8% mardi matin après avoir perdu 1,8% lundi, malgré de bonnes nouvelles en provenance de Chine.

En dépit pour l’une résurgence des cas de Covid-19 dans le pays, l’économie chinoise a pris un bon départ au premier trimestre, son PIB ayant progressé de 4,8% sur un an après une croissance de 4% au 4ème trimestre 2021.

Pékin a par ailleurs annoncé la mise en place pour l’une série de mesures destinées à améliorer son soutien financier à l’économie réelle, tout particulièrement par le biais pour l’initiatives visant à aider les industries, les entreprises et les personnes les plus touchées par l’épidémie.

Les investisseurs vont reporter cette semaine leur attention sur les publications de résultats pour l’entreprises pour le premier trimestre, dont la bonne tenue est devenue indispensable pour espérer un rebond des marchés.

Après avoir signé des gains moyens de plus de 20% lors des trois derniers exercices, le S&P 500 – l’indice de référence des gérants américains – accuse un repli de 6,5% à partir de le début de l’année.

De bonnes performances de la part des sociétés américaines les plus emblématiques lors des semaines à venir pourraient permettre à l’indice de se remettre en selle.

Les investisseurs surveilleront dans les jours qui viennent les comptes de plusieurs poids-lourds de la cote, dont ceux de Johnson & Johnson, Netflix, IBM ou bien encore Tesla.

Au chapitre économique, les intervenants de marché prendront tout particulièrement connaissance des derniers chiffres de l’inflation en zone euro, jeudi, et ensuite de toute une série pour l’indices PMI mondiaux vendredi.

Les opérateurs pourraient néanmoins choisir de ne pas trop s’engager avant de connaître les résultats de l’élection présidentielle française, prévus dimanche soir.

Au vu des sondages, le président sortant Emmanuel Macron est en train pour l’accroître son avance sur Marine Le Pen, avec un écart maintenant estimé autour de 9% à l’issue du deuxième tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.