POINT MARCHÉS-Une nouvelle séance prudente se profile en Europe (actualisé)

CAC 40 : les investisseurs à l'affût des indicateurs

Le fronton du Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (crédit photo : Adobe Stock / )

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris devrait poursuivre son mouvement haussier lundi matin, tandis que les investisseurs se préparent à digérer de nombreux indicateurs macroéconomiques dans les jours à venir.

Vers 8h15, le contrat ‘future’ sur l’indice CAC 40 – livraison novembre – avance de 25,5 points à 6620,5 points, annonçant un prolongement des gains confortables de la semaine dernière.

Le marché parisien avait achevé la séance de vendredi sur un gain de 0,6% à 6594 points, s’arrogeant ainsi près de 2,8% sur la semaine écoulée et limitant sa perte annuelle à quelque 7,8%.

Wall Street a aussi rencontré une semaine spécialement faste, le Dow Jones s’étant adjugé 4,2% et le Nasdaq plus de 8% sur les cinq derniers jours de Bourse.

Les collaborateurs de marché espèrent à présent que la saga pour l’indicateurs économiques américains attendus dans les prochains jours va permettre pour l’entretenir la mobile favorable en place à compter de la fin sept..

Le ralentissement plus fort que anticipé de l’inflation aux Etats-Unis en octobre est venu atténuer les pressions qui s’exercent sur la Fed en vue pour l’une poursuite de sa politique monétaire ultra-restrictive.

Sur fond pour l’inquiétudes concernant la croissance mondiale, les investisseurs vont devoir sortir leur loupe pour y voir plus clair sur la conjoncture et sur la capacité de la Fed à orchestrer un ‘atterrissage en douceur’ de l’économie, l’histoire rêvé des marchés à l’heure existante.

Parmi les indicateurs pour l’une semaine riche en chiffres, les investisseurs guetteront tout particulièrement des statistiques américaines ayant trait à l’inflation (prix producteurs, mardi), à la consommation (ventes au détail, mercredi) et à l’immobilier (mises en chantier, vendredi).

Tous ces éléments permettront aux intervenants de mieux deviner dans quelle mesure, et sous quel calendrier, la Réserve fédérale se décidera à relever de nouveau ses taux pour l’objectif.

Pour l’un autre arôme, des indicateurs confirmant la bonne résistance de l’économie étasunienne pourraient refroidir l’enthousiasme pour les actions, de crainte que cela n’incite la Fed à se montrer d’autant plus agressive.

En point pour l’orgue dans la zone euro, la 1ère estimation du PIB de 3ème trimestre – qui devra être communiquée mardi – devrait montrer que l’activité dans la région tient bon pour le moment.

La géopolitique sera aussi au menu de la semaine, avec la tenue du sommet du G20, qui se tiendra demain et après-demain en Indonésie.

Dans l’immédiat, la tendance devrait demeurer portée par l’orientation favorable des places boursières chinoises, qui bénéficient de la mise en oeuvre de nouvelles mesures anti-Covid visant à ‘minimiser’ l’impact du confinement sur l’activité économique et les services jugés essentiels à la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *