CAC 40 : la prudence domine avant l'emploi américain

CAC 40 : vers une ouverture positive avant une semaine riche

(Crédits photo : – L. Grassin )

(CercleFinance.com) – Après avoir gagné plus de 0,8% vendredi, le CAC40 peut ouvrir sur un gain de l’ordre de 1,2% vers 6335 points, pour une semaine qui s’annonce chargée au plan macroéconomique, avec en point pour l’orgue la réunion de travail du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC).

Seule la balance commerciale française est prévue ce lundi comme statistique en Europe, mais les jours suivants verront paraitre tout particulièrement l’indice ZEW en Allemagne, l’inflation dans la zone euro et les décisions de comité de politique monétaire de la Banque pour l’Angleterre.

Aux Etats-Unis, sont attendus cette semaine les prix à la réalisation, les ventes de détail, la réalisation industrielle et les indicateurs avancés du Conference Board pour le mois de février, et aussi les décisions du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale.

‘Nous nous attendons à une hausse de 25 points de base et à un engagement continu dans un cycle de resserrement agressif, ce qui peut relancer le rallye du dollar’, pronostique-t-on à ce sujet chez Capital Economics.

Sur le front des publications de résultats trimestriels, sont attendues par exemple celles de Volkswagen, Eni, Swatch, Veolia et Wendel en Europe, ou bien encore celles pour l’Accenture et de FedEx de l’autre arôme de l’Atlantique.

En attendant, dans l’actualité des valeurs à Paris, Sanofi annonce qu’un essai clinique de période II évaluant l’amcenestrant n’a pas atteint son critère pour l’amélioration de la survie sans progression, chez des patientes atteintes de cancer du sein au stade avancé ou métastatique.

Après la publication du décret et des arrêtés relatifs à l’attribution de 20 TWh de volumes pour l’ARENH supplémentaires pour 2022, EDF fait part pour l’une mise à jour de l’impact sur ses perspectives pour l’EBITDA 2022, impact dorénavant évalué à environ -10,2 milliards pour l’euros.

Orpea a présenté vendredi soir ses indicateurs financiers pour 2021, dont un EBITDAR (EBITDA avant loyers) en hausse de 10,9% à 1,07 milliard pour l’euros, et a annoncé que l’acquisition du groupe espagnol Hestia Alliance n’a au final pas été réalisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.