Paris : léger repli avant les statistiques et résultats US

CAC40: accroche les 6500, le Nasdaq (+2,3%) refranchit 12000

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris s’offre un remake de la séance de jeudi, avec un gain de +1,64% (vers 6.516) à la clôture.

A Wall Street, après +2% la veille, le S&P500 rajoute +1,6%, le Nasdaq +2,3% à 12.010 (+900Pts repris en 3 jours, +3,5% hebdo), le Dow Jones +0,9% (il se rapproche des 33.000Pts).

La journée avait bien commencé en Asie avec la flambée de +2,5% de Hong Kong, la Bourse de Tokyo affichait des gains de près de 0,6% en fin de séance (ce qui porte à plus de 1,4% sa progression sur le mois écoulé).

Pékin a détaillé des mesures visant à améliorer le commerce extérieur, dans l’objectif de maintenir la stabilité de l’économie et des chaînes pour l’approvisionnement.

Du coté des indicateurs, les investisseurs ont pris connaissance des dépenses des ménages américains: elles ont augmenté de 0,9% en avril par rapport au mois précédent aux Etats-Unis, pour l’après le Département du Commerce, là où Jefferies anticipait une augmentation de 0,7%.

De leur arôme, leurs revenus se sont accrus de 0,4%… mais le chiffre le plus attendu concernait le taux de hausse annualisée de l’indice des prix PCE (panier de la ménagère) qui s’est tassé de 0,3 point à +6,3% en données totales, et à +4,9% hors énergie et alimentation (malgré une progression séquentielle de +0,2%).

L’indice de confiance des consommateurs du Michigan déçoit : il est révisé assez nettement à la baisse pour s’établir en définitive à 58,4 pour le mois qui s’achève, contre une estimation préliminaire de 59,1, après 65,2 en avril.

Cette contraction de -10% pour l’un mois sur l’autre, plus forte qu’estimé initialement, est entrainée à la fois par la composante de la situation existante et par celle des attentes du consommateur, en recul toutes deux à respectivement 63,3 et 55,2.

Sur le marché obligataire américain, le rendement des Treasuries à dix ans repart à la baisse, à 2,754% contre 2,78% hier soir, apportant une bouffée pour l’air frais bienvenue après les tensions des dernières semaines. Nos OAT effacent -4,6Pts à 1,472%, les Bunds -4Pts à 0,954%.

Attention toutefois au pétrole qui caracole vers 118$ à Londres et 115$ sur le NYMEX, des niveaux plus revis à compter de fin mars.

Du coté des valeurs, Saint-Gobain indique avoir signé des accords en vue de la cession de plusieurs activités de transformation de verre en Allemagne et en Autriche, dans le cadre de la stratégie pour l’optimisation du profil du groupe. Ces activités ont généré un chiffre pour l’affaires combiné pour l’environ 55 centaines de milliers pour l’euros en 2021 et emploient plus de 320 collaborateurs.

A l’occasion pour l’un point sur son activité, Maisons du Univers (-27%) a revu ses objectifs pour l’année. Le groupe attend dorénavant des ventes en baisse moyenne à un chiffre pour l’ensemble de 2022, alors qu’il en espérait précédemment une hausse. Il ne table plus que sur une marge pour l’EBIT de 5% ou plus, alors qu’il l’anticipait auparavant autour de 9%, et prévoit un cash-flow libre entre 10 et 30 centaines de milliers pour l’euros, et aussi entre 65 et 75 centaines de milliers.

Ipsen annonce que des données encourageantes seront présentées sur son Cabometyx (cabozantinib), pour une variété de types de cancer lors du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO 2022) qui se tiendra du 3 au 7 juin.

Bernstein a relevé vendredi son opinion sur le titre Pernod Ricard, qu’il porte de ‘performance de marché’ à ‘surperformance’, essentiellement pour des interrogations de valorisation. Son objectif de cours est parallèlement abaissé de 222 à 215 euros.

Bernstein a aussi relevé ce matin son opinion sur le titre Rémy Cointreau de ‘sous-performance’ à ‘performance de marché’, évoquant essentiellement des interrogations de valorisation. Son objectif de cours passe de 180 à 170 euros.

J.P. Morgan a dégradé vendredi sa recommandation sur le titre JCDecaux, qu’il ramène de ‘neutre’ à ‘sous-pondérer’, avec un objectif de cours abaissé de 22,7 à 16,6 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.