Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

CAC40 : cavalier seul à la baisse, S&P500 et Nasdaq au zénith

(CercleFinance.com) – Le CAC40 (-0,28% à 6.664) réalise un ‘cavalier seul’ à la baisse car tous les autres indices de l’Eurozone ont fini dans le vert.

L’Euro-Stoxx50 termine in extremis à +0,03%, de même que Londres à +0,07%.

Les hausses ont été plus franches à Francfort et Amsterdam (+0,35% en moyenne).

Après avoir ouvert à la hausse et gagné jusqu’à près de 0,4%, la Bourse de Paris a inversé la vapeur après 1 heure de cotations, de façon assez inattendue car le repli a atteint jusqu’à -0,7% à 6.633, dans des volumes qui compteront parmi les plus faibles de la période estivale avec seulement 2,5MdsE.

Après une chute de 4% la semaine terminée, les rachats à bon compte sur les valeurs du luxe semblaient s’enclencher lundi… mais les vendeurs ont repris la main et LVMH lâche -1,9%, Hermès -1,5%.

Quel contraste avec la hausse inexorable qui se perpétue à Wall Street où les indices US reviennent au contact des sommets en 48H, et ensuite inscrivant de nouveaux records lundi soir.

Paris continue donc de perdre du terrain sur Wall Street où le S&P500 grappille +0,2% à 4.488 (les 4.500 sont à portée pour l’maintenant 22H), le Nasdaq-100 (+0,4%) inscrit un nouveau record absolu à 15.380Pts et le Nasdaq ‘Composite’ accroche les 15.000Pts’ (+0,5% à 15.020Pts).

Le Dow Jones (+0,2%) devra gagner 0,6% de plus pour inscrire un nouveau record absolu de clôture.

Arôme chiffres US, le Département du Commerce a dévoilé une hausse de 1% des ventes de logements neufs aux Etats-Unis au mois de juillet 2021, pour représenter un volume annuel CVS de 708.000, contre 701.000 en juin (révisé de 676.000 en estimation initiale).

Le prix médian des ventes de logements neufs s’est tenu à 390.500 dollars, ce qui constitue un nouveau record.

A 367.000 à fin juillet, le stock de logements neufs prêts à la vente représente 6,2 mois au rythme pour l’écoulement actuel.

Franche déception avec l’indice pour l’activité de la FED de Richmond qui ressort à +9 contre un score de 25 attendu, après un record de 27 en juillet et 26 en juin.

Eu Europe, les investisseurs ont pu prendre connaissance de la seconde estimation du PIB allemand de seconde trimestre: Destatis fait état pour l’un rebond de 1,6% du PIB allemand au seconde trimestre 2021, en données ajustées de prix et de variations saisonnières et calendaires, à confronter à une hausse de 1,5% annoncée en estimation préliminaire fin juillet.

Les rares investisseurs présents devraient toutefois se montrer prudents face aux craintes entourant la croissance économique mondiale et à la propagation du variant Delta.

Les T-Bonds US se dégradent de +2Pts à 1,2740%, nos OAT restent stables à -0,13%, les Bunds aussi à -0,477%.

La semaine dernière, les économistes de BofA ont revu à la baisse leur prévision de croissance pour les Etats-Unis en 2021, ne tablant plus que sur une hausse de l’activité de 5,9% cette saison, contre +6,2% précédemment.

Sur le front des valeurs hexagonales, Valneva qui espère pouvoir commercialiser son vaccin en France pour l’maintenant fin 2021 gagne +4,8% et se trouve devancé par Aspect-France/KLM avec +5,6% (aucun nouveau cas de Covid détecté en Chine, une 1ère à partir de juillet), ce qui dope aussi Airbus à +1,6% et Safran à +1,2%.

AB Science (+3,4%) annonce avoir reçu la 1ère autorisation de reprise des inclusions dans l’étude de période 3 confirmatoire du masitinib (AB19001) dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA), autorisation émanant de l’agence de la Norvège.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.