Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

CAC40 : échoue encore sous 6.700, s'effrite de -0,5% hebdo

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris termine en repli de -0,3% à 6.664, dans un volume pour l’seulement 2MdsE à 17H29 et 3,1MdsE à 17H35 (soit +50% de C.A au fixing).

La CAC40 perd 0,5% sur la semaine, et c’est la 4ème pour l’un cycle de repli amorcé le 16 août : cela fait 17 séances que l’indice reste littéralement figée autour des 6.687Pts (à compter de le 23 août dernier).

Ce niveau ‘6.687’… c’est ce précédent zénith testé le 18 juin dernier.

C’est aussi très près du niveau médian du corridor 6.400/6.900 qui regroupe 95% des échanges à compter de la mi-juin.

L’Euro-Stoxx50 finit la semaine en repli de -0,2% vers 4.168 (-0,5% hebdo) et végète entre 4.125 et 4.250 à compter de 1 mois.

A Wall Street, la hausse demandée (+0,3%) n’est pas au rendez-vous, les indices US sont rapidement revenus à l’équilibre (Nasdaq), voir en légère baisse (de -0,3% à -0,4% pour le S&P500 et le Dow respectivement): c’est une séance de commémoration, celles des 20 ans du 11 sept., il y a des cérémonies de recueillement, beaucoup pour l’opérateurs y participent et ont éteint leurs écrans.

Ils se désintéressent pour l’une augmentation de 0,6% des stocks de grossistes en juillet (ce chiffre publié par le Département du Commerce est complètement en ligne avec les prévisions du consensus).

Les chiffres de juin ont été révisés à la hausse pour faire apparaître une progression de 1,2%, au lieu de l’augmentation de 0,6% annoncée initialement.

Plus spectaculaire mais sans davantage pour l’impact sur les cours : les prix à la réalisation industrielle (publiés à 14H30, sans effet sur les ‘futures) ont augmenté de 0,7% en ‘séquentiel’ selon le Département du Travail et de 0,3% en caractéristique ‘core’ (hors alimentation, énergie et négoce).

Sur les douze derniers mois, la hausse des prix producteurs s’établit en août à 8,3% en données brutes et à 6,3% en caractéristique ‘Core’, en accélération donc par rapport à des hausses annuelles de respectivement 7,8% et 6,1% observée en juillet.

Malgré ces chiffres très bons, les T-Bonds US ont peu réagi : ils se situent exactement au même niveau que jeudi à la même heure, mais 3Pts au-dessus de la niveau de clôture à 22H.

Chiffres forcément… en France, la réalisation industrielle aurait progressé de +0,3% en juillet.

En Allemagne, selon Destatis, l’inflation a encore progressé le mois dernier, atteignant son niveau le plus élevé à compter de près de 30 ans à +3,9% en rythme annuel, et à confronter à +3,8% en juillet… mais cela impressionne peu les investisseurs qui adhèrent à l’avis de la BCE qui martèle que cette hausse des prix ne sera que transitoire.

L’annonce de la Banque centrale européenne (BCE) du maintien de sa politique monétaire accommodante avec un ‘recalibrage’ (et non un ‘tapering’ de son PEPP pour l’en ce lieu mars 2022) a rassuré, et occasionné une parfaite détente des taux longs hier avec des OAT repassés en 48H de +0,025% à -0,025% (et -0,04% jeudi vers 18H).

Cela se gâte un peu aujourd’hui: l’OAT se dégrade vers -0,001%, le rendement est repassé positif vers 17H15.

Après la conférence de presse de Christine Lagarde qui constituait le point pour l’orgue de la semaine, les investisseurs vont désormais se diriger vers les divers membres de la FED appelés à s’traduire pour l’en ce lieu ce weekend.

Dans l’actualité des valeurs tricolores, Atos s’est pleinement retourné et finit en tête du CAC40, avec +5,8% contre -3% ce matin.

on apprend que Nexans (-0,6%) a entamé des négociations exclusives avec un promoteur de premier plan en vue de la fourniture et de la pose de câbles pour l’exportation terrestres et marins destinés à un grand parc éolien offshore au Royaume-Uni.

Eurofins Scientific (+1%) fait part de la décision du Conseil Rationnelle des Indices pour l’Euronext Paris de l’intégrer dans l’indice CAC 40, décision qui prendra effet le vendredi 17 sept., après la clôture des marchés, et qui se fera au détriment pour l’Atos.

La Compagnie des Alpes annonce la conclusion pour l’un accord avec Eurostar en vue de relancer le service ferroviaire direct de Londres-Saint Pancras vers la Vallée de la Tarentaise, dont la Compagnie assumera le financement, pour la saison de ski 2021-22.

Pour finir, Savencia Fromage & Dairy publie un résultat net part du groupe de 67 centaines de milliers pour l’euros au titre du premier semestre 2021, contre 27 centaines de milliers un an auparavant. Son chiffre pour l’affaires s’établit à 2,68 milliards pour l’euros, soit une progression de 11%, dont 9,4% en organique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.