POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

CAC40: en repli malgré le soutien de Wall Street

(CercleFinance.com) – La bourse de Paris achève la séance de la journée sur une perte de 0,39%, à 6.555 points, mais Francfort et Londres sont quasiment à l’équilibre, le premier cédant 0,07%, le deuxième grappillant 0,09%.

Outre-Atlantique, le mouvement des indices se veut plus net : +0,6% pour le Dow Jones, +0,8% pour le S&P500 et près de +1% pour le Nasdaq.

Un mois après le début du conflit en Ukraine, aucune issue diplomatique à court terme ne s’avère forcément se dessiner. Dans ce contexte, les États de l’UE ont convenu pour l’allouer 1 milliard pour l’euros ‘pour l’assistance en terme de sécurité’ aux combattants ukrainiens.

De plus, après avoir adopté la semaine dernière ‘un 4ème ensemble de sanctions sans précédent’, l’UE annonce mettre fin à tout nouvel investissement européen dans l’ensemble du domaine russe de la force.

Conséquence: les cours du pétrole et du gaz poursuivent leur envolée – le baril de Brent s’échange désormais autour de 120$.

‘Au lieu de nous livrer à une surenchère et de faire monter les prix, nous devrions peser de tout notre poids et nous mettre à acheter du gaz ensemble, en tant qu’Européens, pas comme 27États membres différents’, avance Ursula von der Leyen.

Dans ce contexte géopolitique tendu ‘la BCE souhaite conserver toutes les options. Cependant, sur la base de tous ses scénarios, elle devrait au minimum mettre fin à la période de taux directeurs négatifs’, estime-t-on chez Commerzbank.

Ce matin, les investisseurs ont pu prendre connaissance des résultats de l’enquête mensuelle de l’Insee sur le climat des affaires en France. L’indicateur synthétique de l’Insee perd six points pour s’établir à 107, un niveau toutefois bien au-dessus de sa moyenne de longue période (100).

L’indice PMI composite S&P Global de la zone euro s’est replié de 55,5 en février à 54,5 en mars (estimation flash) signalant ainsi un ralentissement de la croissance du domaine privé dans la région.

Outre-Atlantique, la croissance de l’activité du domaine privé accélère nettement en mars: l’indice PMI composite de S&P Global ressort à 58,5 en estimation flash, un précédemment de huit mois, après 55,9 pour le mois précédent. Le PMI des ‘services’ (domaine tertiaire) prend +2,Pts de 56,5 à 58,9 et celui du domaine manufacturier +1,2Pt à 58,5.

Les enquêteurs précisent que cette rapide expansion de l’activité concerne à la fois les fabricants et les prestataires de services, et qu’elle ‘signale une poursuite de la reprise par rapport au ralentissement de janvier qui était en proportion de la vague Omicron’: la guerre en Ukraine s’avère avoir un impact nul, malgré la forte hausse des carburants aux Etats-Unis.

Par ailleurs, le nombre pour l’inscriptions hebdomadaire aux allocations chômage recule de -28.000, pour s’établir à 187.000, la moyenne mobile sur 4 semaines baissant de -11.500, à 211.750.

Le nombre de personnes percevant souvent des indemnités s’est tenu à 1.350.000, en diminution de 67.000 sur une semaine.

Tous ces chiffres relatif au chômage sont les plus faibles observés à partir de 50 ans : les USA sont bien au-delà de la définition du plein emploi, avec le risque pour l’un emballement de la spirale prix/salaires !

Petit zone obscure toutefois concernant les commandes de biens durables US qui ont reculé de 2,2% le mois dernier, selon le Département du Commerce, après une augmentation de 1,6% en janvier, augmentation confirmée par rapport à l’estimation initiale

Des chiffres qui n’ont pas beaucoup fait réagir Wall Street ni le marché obligataire: les T-Bonds sont pour l’instant quasi inchangés à 2,3450% (par rapport à mercredi 16H30).

Nos OAT se dégradent de +3Pts vers 0,9660%, les Bunds de +4,5Pts vers 0,523%.

Dans l’actualité des valeurs en France, Renault (-0,8%) annonce que son conseil pour l’administration, réuni mercredi, a acté la suspension des activités de l’usine Renault de Moscou à partir de ce jour et choisir ‘de juger les options possibles concernant sa participation dans Avtovaz’ (un abandon équivaudrait à tirer un trait sur des milliards, le groupe est alors nationalisé par l’état russe qui reprendrait l’activité).

La société de vaccins Valneva (+0,9%) publie une perte parfaite sur l’exercice 2021 de 73,4 centaines de milliers pour l’euros, contre une perte parfaite de 64,4 centaines de milliers l’année précédente, ainsi qu’un EBITDA de -47,1 centaines de milliers, à confronter à -45,2 centaines de milliers en 2020.

Engie (-1,4%) a fait part mercredi soir du lancement de la cession pour l’environ trois centaines de milliers pour l’actions GTT, dans le cadre pour l’un placement privé auprès pour l’investisseurs institutionnels, opération qui réduira sa participation à environ 12%.

Trigano (-6,6%) a dévoilé un chiffre pour l’affaires de 1,49 milliard pour l’euros au titre de son premier semestre 2021-22, en hausse de 8,4% en organique, à l’aide de une ‘appétence des consommateurs européens pour les véhicules de loisirs forcément aussi forte’.

Pour finir, Carrefour (stable) annonce avoir procédé avec succès au placement pour l’une émission obligataire pour un montant total de 1,5 milliard pour l’euros, émission composée de deux tranches dites ‘Sustainability-Linked’, indexées sur les objectifs de développement durable du distributeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.