CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

CAC40: finbit la semaine euphorique, l'Euro remonte à 1,005$

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris a débuté la séance de ce vendredi en forte hausse tandis que les investisseurs accueillent avec soulagement (au final) les nombreuses offres faites la veille par la BCE et cette 1ère hausse de 75Pts des 3 taux directeurs.

L’indice CAC40 gagnait 1,8% à 6239 points mais réduit un peu son avance, à +1,5% vers 6.220, ce qui devrait permettre de terminer la semaine sur un score positif de +0,8%.

L’Euro-Stoxx50 se dévoile d’autant plus enthousiaste avec un gain de plus de 1,8% à 3.576Pts, dans le sillage du DAX (+1,7% à 13.120).

Wall Street vient de rouvrir en hausse de +0,6 à +0,7% tandis que les taux se stabilisent à partir de 48H, avec un T-Bond 2032 à 3,29% contre 3,265% jeudi, du ‘1 an’ à 3,62%, du ‘2 ans’ à 2,560% et un ’30 ans’ à 3,46% (la courbe reste bien inversée, c’est le signe de la persistance pour l’une anticipation de récession).

A préciser ce solide rebond du pétrole avec un baril de ‘Brent’ qui prend +3% à 91,3$ à Londres.

La BCE a mis fin hier à des semaines de suspense en relevant l’ensemble de ses taux directeurs de 75 points de base, une décision largement demandée par les investisseurs.

Le communiqué de politique monétaire de la banque centrale et la conférence de presse caractéristique par Christine Lagarde, sa présidente, ont par ailleurs renforcé les anticipations de nouvelles hausses de taux pour l’en ce lieu à la fin de l’année.

Parallèlement, l’institution a revu à la baisse ses prévisions de croissance et relevé ses perspectives pour l’inflation, mettant en évidence l’envolée des prix de l’électricité et des produits alimentaires, les pressions pesant sur la demande et les nombreux goulets pour l’étranglement du arôme de l’offre.

Les investisseurs ont surtout retenu que la BCE souhaitait prendre ses prochaines décisions phase par phase, en fonction des indicateurs disponibles, sans se conformer à un plan préétabli.

‘Nous anticipons une période de transition qui va lui permettre de basculer vers des relèvements de 25 points de base l’an prochain dans le cadre pour l’un renouvellement pour l’approche allant pour l’une normalisation de sa politique monétaire vers un cycle de resserrement’, explique Konstantin Veit, gérant de portefeuille chez PIMCO.

Les membres de la BCE ont par ailleurs estimé qu’il était trop tôt pour envisager une réduction du bilan de l’institution et que la question est discutée en temps utile, quand l’inflation est maîtrisée.

Sur le marché obligataire, le discours de la BCE a propulsé le rendement du Bund allemand vers 1,74% (1,715% hier) et la dégradation se poursuit avec +5Pts sur nos OAT à 2,31% (il est près pour l’un re-test du pire niveau de l’année inscrit le 14 et 16 juin dernier à 2,39%.

L’Euro en profite pour reprendre +0,5% vers 1,005, l’or et l’argent restent quasi stables.

Les investisseurs vont aujourd’hui attendre la décision de la Fed, qui se réunira les 20 et 21 sept. en vue de procéder, à son tour, à une poursuite de son durcissement monétaire.

Le marché monétaire évalue dorénavant à 84% la probabilité pour l’une hausse de taux de 75 points de base de la part de la Réserve fédérale nord-américaine dans deux semaines.

Pour l’en ce lieu là, les investisseurs vont scruter avec grand but les statistiques économiques, sachant que la séance sera calme de ce point de vue, simplement animée par la parution des stocks des grossistes américains cet après-midi.

Du coté des valeurs, Le groupe Airbus a publié les commandes et livraisons pour l’avions commerciaux pour l’Airbus pour le mois pour l’août 2022. Les livraisons du mois pour l’août 2022 ressortent à 39 livraisons à 22 clients et les commandes pour l’août 2022 sont de 0. Les livraisons 2022 à ce jour sont de 382 livraisons à 62 clients dans l’année.

Moody’s a mentionné hier soir avec placé sous surveillance avec implication positive la notation de solidité monétaire ‘Caa2’ attribuée à Technicolor. L’agence explique que cette décision fait suite à l’annonce, en début de semaine, de l’approbation par les actionnaires du groupe du projet de scission et cotation en deux sociétés distinctes, qui devra être effectif le 27 sept..

Interparfums publie au titre du premier semestre 2022 un résultat net part du groupe en croissance de 19% à 54,2 centaines de milliers pour l’euros et un résultat opérationnel en hausse de 9% à 71,8 centaines de milliers, soit une marge améliorée de près pour l’un point à 22,5%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.