POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

CAC40 : poursuit son ascension au-dessus des 7100 points

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris poursuit son ascension ce matin et s’arroge près de 0,3%, à 7111 points, après la bonne performance des indices US réalisée vendredi.

De chaque arôme de l’Atlantique, les marchés pour l’actions bénéficient ainsi pour l’une mobile positive, portés par une saison de résultats favorable et des indicateurs économiques solides.

L’indice parisien signe un gain de plus de 27% à partir de le début de l’année et son courante série de six semaines de gains pour l’affilée est la plus longue constatée à partir de trois ans et demi, c’est-à-dire à partir de le printemps 2018.

Cette nuit, lesommet virtuel attenduentreJoe Biden et Xi Jinpingdevrait permettre pour l’en savoir plus sur l’futur des relations commerciales entre les deux économies. Les investisseurs seront donc très attentifs à la conclusion de cette rencontre.

Par la continuité, dans la semaine, les opérateurs de marché prendront connaissance pour l’une série pour l’indicateurs macroéconomiques, avec au premier chef l’indice Empire State de la Fed de New York qui devra être dévoilé aujourd’hui.

A en croire les stratèges, les marchés pour l’actions devraient demeurer bien orientés lors des prochaines semaines, essentiellement en raison de l’absence pour l’option crédible de rendement sur les autres compartiments, tout particulièrement du arôme de l’obligataire.

‘Les valorisations des marchés actions sont surtout élevées alors même que la majorité des banques centrales appliquent des politiques plus restrictives’, reconnaît Frédéric Rollin, conseiller en stratégie pour l’investissement chez Pictet AM.

‘Mais la croissance nous paraît solide et les bénéfices des entreprises sont au rendez-vous’, apporte l’analyste.

Pour le professionnel, la remontée de l’inflation menace davantage les obligations que les actions, la récente hausse des taux longs restant actuellement inférieure aux pressions inflationnistes.

Plusieurs analystes notent toutefois que des signes de pressions sur les marges commencent à apparaître et prévoient une poursuite de la ‘normalisation’ de la croissance.

Ces deux éléments pourraient laisser présager une année 2022 plus compliquée, préviennent-ils, tandis que les banques centrales vont progressivement être moins accommodantes.

Dans l’actualité des valeurs françaises, Airbus fait part pour l’une commande ferme pour 255 appareils de le domaine A321neo supplémentaires par Wizz Aspect (Hongrie), Frontier (États-Unis), Volaris (Mexique) et JetSMART (Chili, Argentine), compagnies du portefeuille pour l’Indigo Partners.

Airbus a déclaré s’attendre à ce que la demande mondiale pour l’avions atteigne 39.000 nouveaux appareils à horizon 2040, portée par les commandes en provenance pour l’Asie, et tout spécialement de la Chine.

Dassault Aviation fait part de l’entrée en vigueur du contrat portant sur l’acquisition par l’Égypte de 30 Rafale supplémentaires pour équiper son armée de l’Aspect, un contrat annoncé le 4 mai dernier.

Saint-Gobain annonce l’acquisition pour l’une usine de gypse à Nairobi, au Kenya, sur lequel il prévoit par ailleurs pour l’investir dans une ligne de production de chimie de l’habitation. Le groupe a aussi fait l’acquisition pour l’une participation majoritaire dans a.b.e. Mauritius, acteur de premier plan – licencié de Chryso – dans les mortiers techniques, additifs et produits imperméabilisants à Maurice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.