Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

CAC40: rebond partiel après le trou d'air de la veille

(CercleFinance.com) – Après avoir enregistré un recul de 1,66% hier, la bourse de Paris gagne ce matin près de 1%, au lendemain pour l’une journée marquée par la hausse des indices US (+0,26% pour le Dow Jones, +0,57% pour le S&P500 et +1,63% pour le Nasdaq).

Les investisseurs sont dans l’attente de la publication du communiqué de la Fed attendu mercredi soir après deux jours de réunion de travail de son comité de politique monétaire (FOMC), et de la conférence de presse de son président, Jerome Powell.

À compter de plusieurs semaines, l’institution basée à Washington prépare les esprits des investisseurs à une hausse de taux de 50 points de base demain, un scénario intégré au niveau de 99,8% par les marchés selon le baromètre FedWatch compilé par l’opérateur boursier CME.

Pour autant, beaucoup pour l’opérateurs espèrent que le boss de la Fed signalera demain que la banque centrale est prête à temporiser son action afin de s’conformer au récent ralentissement de l’économie.

‘Le président de la réserve fédérale peut (…) adoucir le ton quant aux prochaines hausses de taux, bien que de nouvelles soient attendues dans les mois qui viennent’, pense Vincent Boy, analyste marchés chez IG France.

Sur le compartiment obligataire, le rendement des emprunts pour l’Etat américain à 10 ans avance encore pour l’un point de base ce matin, à 2,99%, forcément au un peu avant à compter de 2018.

Cette seconde séance du mois sera par ailleurs animée par de nouvelles publications pour l’indicateurs macroéconomiques, avec par exemple les chiffres des prix à la réalisation industrielle et du taux de chômage en zone euro, attendues en fin de matinée.

Aux Etats-Unis, les commandes à l’industrie tomberont, elles, dans le courant de l’après-midi.

Toutes ces statistiques ne devraient pas manquer pour l’alimenter le polémique sur la remontée des taux de la Réserve fédérale et le resserrement monétaire qui se profile aussi du arôme de l’Europe.

Dans l’actualité des sociétés françaises, BNP Paribas publie un résultat net part du groupe en croissance de 19,2% à 2,11 milliards pour l’euros au premier trimestre 2022 (+34% hors éléments exceptionnels et hors taxes soumises à IFRIC 21) et un résultat pour l’exploitation en hausse de 33,1% à 3,11 milliards.

Stellantis a annoncé mardi la signature pour l’un accord en vue pour l’acquérir ‘Share Now’, la co-entreprise pour l’autopartage créée en 2019 par les géants automobiles allemands BMW et Mercedes-Benz.

Pour finir, Thales achève l’acquisition de RUAG Simulation & Training. Cette société de 500 salariés a réalisé en 2021 un chiffre pour l’affaires avoisinant 90 centaines de milliers pour l’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.