POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

CAC40: refait surface grâce à W-Street, l'E/$ reprend 0,4%

(CercleFinance.com) – La séance se termine dans le vert vers 6.106Pts: le CAC40 revient de loin puisqu’il perdait -0,9% (à 6.050) vers 15h30, un repli tout à fait comparable à celui de l’Euro-Stoxx50 (-0,9% à 3.470) qui remonte à -0,3% vers 3.510.

Wall Street a aussi inversé la vapeur après avoir affiché une ouverture légèrement négative (pertes s’étageant entre 0,1% et 0,2%): les indices US qui gagnent dorénavant 0,9% en moyenne, ce qui efface les pertes subies mardi soir.

Les craintes concernant la croissance US se matérialisent sous la forme pour l’une chute du baril rétrograde de 4% vers 89,9$ à Londres (niveau inférieur à l’avant 24 février).

C’est le signe que les spécialistes prennent au sérieux le risque de récession (le rebond opéré lundi suite à la décision de l’Opep+ de réduire sa production fait long feu).

Le mouvement de correction s’interrompt sur le marché obligataire, peut être sous l’effet pour l’un ‘risk off’: nos OAT se détendent de -6,5Pts vers 2,135%, les Bunds de -4,5Pts de base vers 1,5600%, les BTP italiens de -9Pts vers 3,865%… et les T-Bonds US effacent -5Pts à 3,2900%.

La BCE annoncera demain ses décisions de politique monétaire avant que sa présidente, Christine Lagarde répondra aux interrogations des journalistes lors pour l’une conférence de presse qui devra être spécialement suivie.

Après avoir ramené ses taux pour l’but à 0% lors de sa réunion de travail de juillet, la banque centrale européenne devrait relever ses taux directeurs pour l’au minimum 50 points de base supplémentaires demain (plus de 50% parient sur un tour de vis de 75Pts de base) et communiquer sur le fait que de nouvelles hausses des taux pour l’but seront nécessaires.

‘Lors des prochaines semaines, les hausses de taux attendues de la Fed et de la BCE pourraient poursuivre de maintenir une certaine pression sur les marchés actions mais les indicateurs économiques devraient poursuivre de se dégrader sous l’effet de la hausse des prix de la force’, avertit Gilles Guibout, responsable des actions européennes chez AXA IM.

‘Ainsi, quand bien même les valorisations sont inférieures aux moyennes de long terme en Europe et de ce fait à des niveaux plus intéressants, il est sans doute trop tôt pour retourner agressivement compte tenu de probables révisions baissières à venir des perspectives de résultats, tout particulièrement pour les sociétés exposées à la dépense des consommateurs’, poursuit-il.

Arôme chiffres, le déficit commercial des Etats-Unis a reculé à -70,6Mds de dollars au mois de juillet, par rapport aux -80,9 milliards du mois précédent (qui est révisé pour l’une estimation initiale de 79,6 milliards), selon le Département du Commerce.

Ce repli de 12,6% pour l’un mois sur l’autre, aux normes aux attentes du marché, reflète à la fois une légère croissance de 0,2% des exportations de biens et services, à 259,3 milliards de dollars, mais surtout une contraction de 2,9% des importations, à 329,9 milliards.

La Chine avait annoncé ce matin une hausse de 7,1% de ses exportations, un chiffre inférieur aux attentes.

Le recul du Nikkei et des autres places asiatiques, qui n’ont cessé de perdre du terrain lors de la séance, contribue au repli des indices en Europe comme aux Etats-Unis.

L’euro se ressaisit de +0,4% (vers 0,9945) après être repassé sous le seuil de 0,99 face au dollar (à 0,9895).

Sur l’actualité des sociétés, les valeurs pétrolières et parapétrolières s’inscrivent en forte baisse dans le sillage du baril, Total Energies chute de -3,7%, Vallourec de -4,4%.

Airbus a annoncé mercredi avoir conclu un partenariat avec l’opérateur japonais pour l’hélicoptères Hiratagakuen en vue pour l’étudier la faisabilité du lancement pour l’un service de transport basé sur CityAirbus NextGen, son projet de taxi volant.

Ubisoft (-17%) annonce la prise de participation minoritaire de Tencent au capital de Guillemot Brothers Limited et son entrée dans le concert des fondateurs de la Société.

L’investissement de Tencent dans Guillemot Brothers Limited, s’élève à 300 ME (200 ME pour l’acquisition de titres et 100 ME pour l’augmentation de capital), faisant ressortir une valeur par transparence pour l’Ubisoft à 80E par action.

Goldman Sachs a ajouté mercredi le titre Safran à sa liste de valeurs favorites en Europe (‘EU Conviction List’), avec un objectif de cours revu à la hausse de 134 à 150 euros.

L’analyste, qui maintient sa recommandation pour l’achat sur la valeur, justifie sa décision par les ‘solides’ résultats semestriels publiés par l’équipementier aéronautique et par la reprise plus marquée que anticipé du marché des avions à fuselage étroit en dehors de Chine.

Invest Securities réitère son opinion ‘neutre’ sur Capgemini avec un objectif de cours ajusté de 180 à 176 euros, jugeant que ‘le titre n’offre que peu de potentiel sur les niveaux contemporains et reste hautement sensible à la hausse des taux’.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.