POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

CAC40 : résiste à la flambée des taux et lourdeur de WStreet

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris retrouve un peu pour l’allant à 45Mn de la clôture avec un gain de +1,1% qui s’aligne aussi bien sur l’Euro-Stoxx50 que le DAX ou le FT-100 à Londres : les investisseurs balancent entre les espoirs pour l’avancées sur le dossier russo-ukrainien et le durcissement monétaire évoqué par la FED.

Wall Street n’a peu varié à partir de l’ouverture: la tendance reste au mieux indécise, voir légèrement baissière avec un Dow Jones quasi-stable, un S&P500 en repli de -0,4%, un Nasdaq qui cède -1%… mais cela ne pèse pas trop sur les indices européens.

Selon la FED, l’économie étasunienne est assez robuste pour supporter un resserrement monétaire rapide: les hausses de taux vont s’accélérer et le ‘bilan’ (l’encours pour l’instruments obligataires) va être réduit de quasiment 100Mds$ par mois.

L’assèchement des liquidités est très redoutable pour les marchés qu’un loyer de l’argent plus élevé.

Sur le front des taux, la poussée haussière n’en finit plus avec +5Pts sur nos OAT à 1,265% (soit +25Pts sur la semaine écoulée), +2Pts sur les Bunds à 0,700% et +6Pts sur les T-Bonds à 2,71% (+32Pts en hebdo).

L’Euro poursuit naturellement sa décrue avec -0,35% à 1,0840/$ et se rapproche de son plancher annuel.

La forte tension des taux n’affecte pas l’once pour l’or qui va terminer la semaine sur une note de fermeté avec +1% vers 1.945$/Oz.

Sur le front statistique, les stocks des grossistes ont progressé de 2,5% en février en rythme séquentiel aux Etats-Unis, selon le Département du Commerce, après une augmentation de 1,2% le mois précédent.

Dans l’actualité des valeurs, Sanofi tire le CAC40 avec un gain de +3,8% et un nouveau record absolu à 103,5E.

Crédit Agricole avance de 1% après l’annonce de l’acquisition pour l’une participation de 9,18% dans le capital de la banque italienne Banco BPM, avec laquelle il est disposé à ‘élargir le champ des partenariats stratégiques’.

Stellantis grimpe de son arôme de plus de 2%, à la continuité de la cession par le constructeur automobile de sa participation restante de 25% dans le capital de Gefco au Groupe CMA CGM, un leader mondial du transport et de la logistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.