POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

CAC40 : 'risk-on' de retour, l'E-Stoxx surperforme W-Street

(CercleFinance.com) – Le CAC40 (+1,2%) maintient la cadence, et le contact avec les 6.950, l’Euro-Stoxx50 engrange +1,6% vers 4.172Pts, malgré des performance en l’occurence décevantes de Wall Street au bout pour l’une heure, après une entame de séance prometteuse et des scores supérieurs à 1% en moyenne.

La moitié de ces gains ont été reperdus pour le S&P500 et le Nasdaq, mais cela n’affecte pas les places européennes.

Le VIX, affirmé ‘indice de la crainte’ qui reculait de -3,5% n’affiche plus que -1% vers 24.

Il faut dire que la situation sanitaire reste préoccupante et que les marchés ne sont pas à l’abri pour l’un nouvel opus de crispation.

La contagiosité et la dangerosité du variant Omicron s’avèrent être forcément deux incertitudes majeures sur la planète finance.

Mais la ministre britannique de la santé a du reconnaitre lors pour l’une interview qui si l’épidémie pressait de façon fulgurante, les hôpitaux n’avaient enregistré que 11 admissions de patients ‘Omicron’ et il n’y avait à déplorer aucun mort, ce qui paraît corroborer les observations en Afrique du Sud où les symptômes ‘sévères’ sont rares, et les décès peu nombreux.

C’est dans ce contexte que Moderna a présenté hier des données préliminaires encourageantes, montrant qu’une 3ème dose de son vaccin augmentait les niveaux pour l’anticorps neutralisants contre Omicron pour l’environ 37 fois (c’est une estimation) par rapport aux niveaux de pré-rappel… mais le N°2 du groupe reconnait que cela n’empêche pas complètement la contamination.

En attendant pour l’en savoir plus, beaucoup de stratèges s’attendent à ce que les investisseurs réduisent leur exposition au risque à l’approche de la fin de l’année. Les opérateurs pourraient ainsi se diriger vers les actifs les plus sûrs, au premier rang desquels figurent les emprunts pour l’Etat.

Ce n’est visiblement pas le cas aujourd’hui du fait que les marchés obligataires corrigent lourdement de part et pour l’autre de l’Atlantique : nos OAT se retendent de +6Pts de base vers 0,058%, les Bunds +5,5Pts vers -0,305Pts et les T-Boinds de +6Pts à 1,479%… comme si les investisseurs jouaient ouvertement le ‘risk-on’.

Le baril de pétrole reprend +1,3% vers 73$ (après -3% la veille), le Dollar reste peu changé à 1,1290/E.

Dans l’actualité des valeurs françaises, BNP-Paribas qui a vendu sa filiale US ‘Bank of the West’ pour 163Mds$, grimpe de +3,8%.

Sanofi annonce un accord visant l’acquisition de la société pour l’immuno-oncologie Amunix, qui lui apportera un portefeuille prometteur de développement pour l’immunothérapies avec le premier candidat AMX-818, qui devrait passer en période clinique les premiers jours de 2022.

TotalEnergies annonce la mise en service du plus grand site de stockage pour l’énergie par batteries en France : situé à Dunkerque, il répond au besoin de stabilisation du réseau, a une puissance de 61 MW, et une capacité de stockage complète de 61 MWh.

Airbus confirme avoir reçu une action en justice près des tribunaux anglais déposée par Qatar Airways, relative au litige relatif à la dégradation de la superficie et de la peinture de plusieurs des avions A350XWB de Qatar Airways.

Pour finir, Carrefour a annoncé la conclusion pour l’un partenariat avec la plateforme italienne Everli pour la livraison de courses en ligne en France et sur de nouveaux marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.